Une seringue composée d'éponges pour stopper les hémorragies graves (VIDEO)

Une seringue composée d'éponges pour stopper les hémorragies graves (VIDEO)

Publié le 11/12/2015 à 18:51 - Mise à jour à 19:05
©Capture d'écran/Vidéo YouTube@CNN
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) vient d'autoriser utilisation d'une nouvelle seringue remplie d'éponges chez les patients à haut risque immédiat de choc hémorragique sévère. Plongée dans la plaie, la seringue permet d'insérer les éponges qui gonflent et remplissent la cavité, bloquant ainsi l'écoulement du sang.

Stabiliser l'hémorragie, telle est l'urgence de base face à la quelle doivent souvent répondre les médecins qui interviennent sur les théâtres de guerre. Or, la technique du garrot qui consiste à couper la circulation sanguine dans le membre touché est extrêmement risquée. Proposant une solution alternative, la société américaine Revolutionary Medical Technologies (RevMed) a créé une seringue appelée pansement XSTAT 30®. Rempli de 92 petites éponges dotées d'une capacité d'absorption particulièrement importante, ce produit vient d'être autorisé aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration (FDA) chez les patients à haut risque immédiat de choc hémorragique (chute rapide de l'alimentation des cellules en oxygène) sévère, lorsque l'accès aux soins à un établissement d'urgence ne peut être atteint en quelques minutes.

"Quand un produit est développé pour une utilisation sur champ de bataille, il est généralement destiné à intervenir dans les pires scénarios où les soins avancés peuvent ne pas être immédiatement disponibles", précise William Maisel, responsable à la FDA pour l'évaluation des dispositifs médicaux, dans un communiqué.

Plongée dans la plaie, la seringue à piston permet d'insérer les éponges qui gonflent et remplissent la cavité, bloquant ainsi l'écoulement du sang. Le nombre d'éponges nécessaires pour arrêter l'hémorragie variera en fonction de la taille et de la profondeur de la blessure. L'ensemble des mini-éponges contenues dans une seringues peut absorber environ 50 centilitres de sang. D'après la vidéo de démonstration du produit (voir ci-dessous) celui-ci peut permettre de stopper une hémorragie en 15-20 secondes. Au maximum, trois seringues peuvent être utilisé sur le même patient.

Cette technique pourrait donc bien lui sauver la vie puisque, selon la FDA, les éponges peuvent rester en place sans danger durant quatre heures, le temps pour le blessé d'être transféré vers un centre chirurgical plus adapté où on lui retirera.

Mais, aussi révolutionnaire soit-il, ce produit ne peut être utilisé que sur certaines partie du corps. Ainsi, la seringue ne sert à rien en cas de blessures au thorax, à l'abdomen ou au niveau de clavicule.

(Voir la vidéo de démonstration ci-dessous-en anglais-):  

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La seringue est remplie de 92 petites éponges censées bloquer l'écoulement du sang.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-