25.000 ponts français potentiellement dangereux, alertent des sénateurs

25.000 ponts français potentiellement dangereux, alertent des sénateurs

Publié le :

Jeudi 27 Juin 2019 - 10:14

Mise à jour :

Jeudi 27 Juin 2019 - 10:17
© FRED DUFOUR / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les sénateurs réclament un "plan Marshall" pour les ponts français, afin d'éviter une catastrophe telle celle de Gênes, qui a fait 43 morts l'été dernier. Leur constat est alarmant: 25.000 de ces ouvrages français poseraient "des problèmes de sécurité".

Leur constat est alarmant. Les dix sénateurs composant la mission d'information sur la sécurité des ponts créée après l'effondrement mortel d'un Viaduc à Gênes (Italie), l'été dernier, tirent la sonnette d'alarme: "au moins 25 000 ponts sont en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers", selon eux.

Les élus réclament ainsi un véritable "plan Marshall" pour les ponts français, afin d'éviter une potentielle catastrophe. Une gageure qui se heurtera de toute façon sur un premier écueil: il n'existe tout simplement pas de recensement exhaustif des ponts gérés par les collectivités territoriales françaises… Une estimation est toutefois avancée, de l'ordre de 200.000 à 250.000 ouvrages de ce type sur le territoire.

Lire- Italie: coup d'envoi de la destruction du pont qui a endeuillé Gênes

Ce sont donc au moins 10% des ponts français qui seraient vétustes au point de poser des questions de sécurité. La faute à des structures vieillissantes, datant pour une bonne partie de l'après-guerre, mais aussi, et surtout, à un manque d'entretien. Les sénateurs dénoncent ainsi "un sous-investissement chronique dans l'entretien" de ce patrimoine. Tous les acteurs sont concernés par la problématique que ce soit l'Etat, dont environ 7% des ponts seraient concernés, mais aussi les départements (8,5%) et avant tout les collectivités locales, communes et intercommunalités, dont 15% à 20% des ponts seraient en état de délabrement.

Les sénateurs en appellent ainsi à l'Etat pour financer les rénovations grâce à la création d'une enveloppe d'aides de 1,3 milliard d'euros sur dix ans, notamment en réattribuant les fonds actuellement dédiés à la sécurisation des tunnels et dont le plan prendra fin en 2021.

Lire aussi:

"Pas de situation d'urgence" concernant l'état des ponts en France, selon le gouvernement

Les ponts Morandi: un modèle remis en question

Plus de 10% des ponts français pourraient être dangereux, selon un rapport sénatorial.


Commentaires

-