Gilets jaunes - blocages des dépôts de carburant: vers une pénurie d'essence?

Gilets jaunes - blocages des dépôts de carburant: vers une pénurie d'essence?

Publié le :

Lundi 19 Novembre 2018 - 19:00

Mise à jour :

Lundi 19 Novembre 2018 - 19:02
Plusieurs dépôts de carburant ont été bloqués ce lundi par les "gilets jaunes". Pour l'instant seules quelques stations-service auraient ponctuellement manqué d'essence, et le risque de pénurie reste lié à plusieurs facteurs, notamment à la mobilisation des manifestants.
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les blocages contre le prix de l'essence vont-il conduire à une pénurie de carburant? La mobilisation des "gilets jaunes" semble partie pour durer, avec de nombreux blocages persistant ce lundi 19 et un appel à tenir au moins jusqu'au samedi 24, date de l'appel à converger vers Paris. Mais alors que la cohabitation avec les automobilistes impactés est l'un des enjeux de cette mobilisation, la situation pourrait se tendre en cas de pénurie de carburant consécutive aux blocages.

Ce lundi, plusieurs dépôts pétroliers ont été ciblés par les "gilets jaunes", notamment à Port-la-Nouvelle (Aude), Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Frontignan (Hérault), Portes-lès-Valence (Drôme) et Valenciennes (Nord). Des blocages confirmés par le groupe Total, notamment dans le sud et l'ouest. Des stations services ont également été visées.

Voir: Les "gilets jaunes" font durer le mouvement en ciblant autoroutes et dépôts de carburant

Plusieurs médias locaux ont fait état de stations-service déjà à sec d'au moins un type de carburant alors que les blocages viennent de débuter. Toutefois le phénomène apparaît encore très marginal. Difficile de parler de "pénurie" lorsqu'il suffit de se rendre à la station suivante pour faire le plein. Les sites spécialisés permettant de trouver du carburant n'avaient pas encore ce lundi activé leur carte consacrée aux pénuries.

Le premier risque serait celui d'une ruée vers les pompes par peur de manquer qui précipiterait une pénurie. Celle-ci pourrait par ailleurs se répercuter très différemment selon les régions. Lors des blocages de 2017, 1.500 stations-service étaient en pénurie partielle ou totale après cinq jours de blocage sur les 12.000 que compte la France. Mais ce chiffre a priori rassurant peut être trompeur car les stations touchées sont souvent regroupées dans une même zone géographique. Difficile dans ce cas-là de se rabattre vers la pompe suivante.

Il faut également, face à ce mouvement particulier, tenir compte de la réaction possible des pouvoirs publics. En effet, le blocage total de la circulation est interdit par la loi. Ils sont parfois tolérés pour éviter l'affrontement, mais en principe les forces de l'ordre peuvent intervenir pour les faire lever. Il faudra également voir combien de "gilets jaunes" continue les blocages des dépôts de carburant.

Lire aussi:

Macron et la difficile équation des "gilets jaunes"

Gilets jaunes: France 3 accusée d'avoir censuré sa journaliste

Ivre, le gilet jaune tire en l'air et fonce sur le barrage

Les gilets jaunes ont bloqué des dépôts de carburant, laissant craindre une pénurie d'essence.


Commentaires

-