Les conditions pour se déplacer à plus de 100 km après le 11 mai

Les conditions pour se déplacer à plus de 100 km après le 11 mai

Publié le 07/05/2020 à 17:59 - Mise à jour à 18:35
France Soir
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Après le 11 mai, il sera possible de circuler librement dans un rayon de 100 kilomètres autour de son domicile. Pour aller plus loin, il faudra justifier d’un « motif impérieux », professionnel ou familial, a expliqué le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ce jeudi 7 mai.

Les déclarations du 28 avril sont confirmées : à partir du 11 mai, il sera possible de circuler sans attestation sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel ».

Ce jeudi 7 mai, le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé que le plan de déconfinement commencerait le 11 mai. Il a ensuite donné la parole à un certain nombre de ministres dont le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui s’est exprimé sur plusieurs points dont celui des déplacements à plus de 100 kilomètres du domicile.

« Chauffeurs routiers » et « aidants familiaux »
Christophe Castaner a commencé par rappeler qu’à partir du 11 mai, il sera possible de sortir de son domicile sans attestation, quel que soit le département dans lequel on habite, à l’exception de Mayotte. Pour lutter au maximum contre la circulation du virus, la limite de déplacement est fixée à 100 kilomètres, sauf « motif professionnel ou familial impérieux », a indiqué le ministre, confirmant les déclarations du 28 avril du Premier ministre.

Le ministre de l’Intérieur a ensuite donné quelques exemples de motifs professionnels ou familiaux impérieux : « avoir un métier qui exige la mobilité » comme celui de chauffeur routier. « Un avocat qui doit aller plaider dans une autre ville » est lui aussi dans le cas d'un motif professionnel impérieux, a illustré plus tard Edouard Philippe. Concernant les motifs familiaux impérieux, « il peut s’agir d’un deuil ou de l’aide à une personne vulnérable », a indiqué Christophe Castaner.

Ces 100 km seront calculés à vol d’oiseau à partir du lieu de résidence habituel, a ensuite précisé le ministre de l’Intérieur.

Circulation libre à l’intérieur du département de résidence
Exception importante à cette règle des 100 km : la limite ne s’applique que si l’on quitte son département de résidence. Parcourir plus de 100 km au sein de son département de résidence reste possible sans restriction.

Une nouvelle attestation de circulation
Pour permettre le contrôle de la règle des 100 kilomètres, une nouvelle attestation sera publiée, a expliqué Christophe Castaner. Elle sera disponible en version papier et numérique sur le site du ministère de l’Intérieur. Cette nouvelle attestation ne sera nécessaire que si on se déplace à plus de 100 km de chez soi. Pour les déplacements moins lointains, un simple justificatif de domicile suffit. Le ministre de l’Intérieur a rappelé le montant de l’amende en cas d’effraction à cette règle des 100 kilomètres : 135 euros voire plus, en cas de récidive.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


déconfinement : dans quels cas pourra-t-on se déplacer à plus de 100 km ?

Fil d'actualités Société