Déconfinement : une liberté de déplacement sous contrôle

Déconfinement : une liberté de déplacement sous contrôle

Publié le 08/05/2020 à 09:14 - Mise à jour le 10/05/2020 à 08:59
DAMIEN MEYER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
A partir de lundi, il sera possible de se déplacer librement dans un rayon de 100 km autour de son lieu de résidence. Des précisions restent à apporter sur le passage d'un département à l'autre, notamment en "zone rouge", des précautions sont à prendre dans toutes les régions et des restrictions sont annoncées en Ile-de-France. 
 
100 kilomètres à vol d’oiseau s’entend, vous pouvez vous remémorer vos cours de géométrie, sortir la carte et le compas, ou même proposer un exercice pratique à vos enfants. Sinon, vous avez également des solutions numériques pour définir votre rayon de déplacement. Geoportail.gouv.fr risquant fort d’être saturé, optez pour des sites très simples d’utilisation, comme Carte-sortie-confinement.fr et 100km.space, sur lesquels il suffit de rentrer son adresse. 
Depuis votre smartphone, vous pouvez calculer des distances en ligne droite sur Google Maps, avec quelques manipulations à faire tout de même. 
 
Ne sortez pas sans un justificatif de domicile
Attention, une fois calculé, le rayon de 100 km autour de chez soi pour tout déplacement doit pouvoir être justifié et chacun sait que les pièces d’identité n’indiquent pas toujours le domicile actuel. Un nouveau réflexe est donc à adopter : prendre avec soi un justificatif de domicile, une facture d’eau ou d’électricité par exemple.
 
Votre « zone des 100 km » tombe dans un espace maritime ? La question de l’accès aux plages reste posée puisque l’assouplissement réclamé par de nombreux élus se fera sous conditions. Les maires doivent en effet faire une demande de réouverture qui sera acceptée (ou non) par le préfet. 
Pas de restrictions en revanche pour les randonnées en montagne ou les balades dans la campagne, ce qui va permettre à beaucoup de citadins d’aller – enfin – prendre l’air. 
 
Au-delà de 100 km, attestation obligatoire
L’objectif de ces nouvelles règles de déplacement est bien de limiter la circulation entre les régions. Au-delà de 100 km, c’est le retour des attestations. Elles sont annoncées pour lundi sur le site du ministère de l’Intérieur. Pour avoir le droit de se déplacer plus loin que 100 km, il faut pouvoir justifier, soit d'un motif professionnel, soit d'une raison familiale « pour motifs impérieux ».
 
Pour le premier cas, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a cité « les seuls métiers qui exigent la mobilité ». On pense naturellement aux chauffeurs routiers. Dans le second cas, les contours sont plus flous, mais le motif impérieux peut être un déplacement dans le cadre d’une garde d’enfant, de l’aide à un proche malade, d’un événement familial comme un décès ou encore d’un déménagement. A l’inverse aller embrasser papy et mamie ou organiser une réunion de famille n’est toujours pas autorisé. 
Faute d’attestation, les voyageurs risquent une amende de 135€. Prenez vos précautions, et des justificatifs, l’attestation ne sera pas toujours suffisante, les forces de l’ordre ayant la libre appréciation de la raison de votre déplacement. 
 
Vous pouvez rentrer chez vous
Un cas particulier, celui des familles qui avaient choisi de se confiner loin de leur domicile habituel et doivent aujourd’hui rentrer, pour reprendre le travail ou/et pour que les enfants retournent à l’école. 
Le trajet est possible, notamment ce week-end, il vous suffit de cocher la case « déplacement pour motif familial impérieux... » sur l’actuelle attestation. 
 
Restrictions en Ile-de-France
Les choses – et les déplacements – se compliquent pour les 12 millions d’habitants de l’Ile de France. Dans cette région classée rouge, l’enjeu est de ne pas engorger les transports en commun afin de tenter d’y respecter les règles de distanciation. Pour circuler dans en RER, métro, bus ou tramway aux heures de pointe, vous devrez être muni d’une attestation de votre employeur ou de l’école de votre enfant. 
 
Cette obligation, en plus de celle du port du masque à toute heure à partir de 11 ans, sera effective de 7h30 à 9h30 et de 16h30 à 19h30. Oubliez la balade et le shopping dans Paris avant ou après le travail !
Au vu des délais très courts, on imagine qu’une certaine tolérance sera appliquée en début de semaine prochaine. 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les forces de l'ordre seront sur le terrain pour faire respecter les règles

Fil d'actualités Société