Grève du 5 décembre : les perturbations à prévoir en région

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 27 novembre 2019 - 16:41
Image
Seulement 30% des TGV circuleront sur l'axe Atlantique en raison de la poursuite d'une grève de 200 agents spécialisés dans la maintenance en banlieue parisienne
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
le syndicat de la SNCF appelle également à la grève du 5 décembre
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
Si l’appel à la grève du 5 décembre est parti des syndicats de la RATP, des perturbations sont également à prévoir en région. De nombreux secteurs seront touchés par les arrêts de travail et une partie du pays sera largement ralentie.  
 
La mobilisation sera particulièrement importante à la RATP. Mais pas seulement : de nombreux syndicats d’Air France et de la SNCF appellent également à la grève, conduisant logiquement à des perturbations dans les gares et les aéroports régionaux. 
 
Concernant les transports locaux (TCL à Lyon, TBM à Bordeaux ou encore RTM à Marseille par exemple), les prévisions de trafic ne seront connues que le 4 décembre. 
Ce que l’on sait d’ores et déjà en revanche, c’est que l’appel à la grève s’est également étendu aux transports routiers de toute nature (poids-lourds, taxis, ambulanciers, transporteurs de fonds…) : il faut s’attendre à des opérations escargot aux abords des grandes villes de France. 
 
 
Plusieurs Syndicats d’EDF, qui souhaitent eux aussi manifester leur opposition au projet de réforme des retraites, appellent eux-aussi à une grève reconductible à partir du 5 décembre. La CGT du fournisseur d’électricité annonce des baisses de production, des coupures en énergie des bâtiments d’État (hors lieux de santé). Et envisage également de remettre le courant chez les particuliers chez qui il aurait été « injustement coupé », affirme un communiqué. 
 
Les écoliers pourraient se retrouver sans prof et des écoles entières pourraient être fermées : une partie du corps enseignant devrait se joindre au mouvement, comme une partie des agents de la fonction publique dans son ensemble d’ailleurs. 
 
Enfin, policiers et personnels hospitaliers devraient débrayer une partie de la journée au moins.