Grève du 5 décembre RATP reconduite jusqu'à lundi inclus

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 05 décembre 2019 - 15:06
Image
La gare Saint-Lazare, le 24 avril 2018 à Paris, lors d'une grève à la RATP
Crédits
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives

La grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites est très suivie ce jeudi 5 décembre. les syndicats viennent d'annoncer la reconduite du mouvement jusqu’à lundi inclus.

Tandis qu’un fonctionnaire sur cinq est en grève, que la RATP compte reconduire son mouvement jusqu’à lundi et que plus 180 000 manifestants étaient dans la rue à la mi-journée, le chef de l’Etat s’est dit « calme et déterminé » ce jeudi 5 décembre. Il maintient que « l’architecture générale » de la réforme des retraites sera annoncée en milieu de semaine prochaine par le Premier ministre.

D’ici là, « le Haut-Commissaire Jean-Paul Delevoye achèvera les consultations avec les partenaires sociaux en début de semaine et s’exprimera pour effectuer une synthèse de ces discussions ».



Forte mobilisation dans l’enseignement, nouvelle grève en vue le 10 décembre ?
Selon le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, plus d’un enseignant sur deux est en grève dans le primaire et plus de quatre sur dix dans le secondaire. Les syndicats affirment pour leur part que le taux de grévistes s’élève à 70%. Tous s’accordent à dire que cette mobilisation rappelle celle du printemps 2003, liée à des projets de décentralisation dans l’éducation nationale et, une fois de plus, de réforme des retraites.

Des assemblées générales sont prévues dans la soirée pour décider de la suite du mouvement. Le Snes-FSU appelle d’ores et déjà à une nouvelle mobilisation le mardi 10 décembre.

 

A lire aussi : Comment se faire rembourser son billet de train SNCF ou son abonnement ?


SNCF : 1 train sur 10 en circulation sur la plupart des axes
Comme annoncé à la SNCF, le taux de grévistes est élevé : selon un décompte, plus de 85% des conducteurs, 73% des contrôleurs et 57% des aiguilleurs sont en grève. Les prévisions de trafic se confirment : 1 TGV sur 10, 1 TER sur 5 (et des connexions essentiellement assurées par autocars), 1 intercités sur 10 et aucune circulation cette nuit.

Les Franciliens ne peuvent compter que sur 1 transilien sur 10 en moyenne. Pour connaître l’impact sur un train en particulier, rendez-vous sur la page Info Trafic de la SNCF

 


RATP : la grève reconduite jusqu’à lundi 9 décembre
La circulation des métros, les tram et les bus parisiens sont fortement perturbés en ce jour de grève à l’initiative des syndicats de la RATP. L’entreprise a concentré ses efforts sur les heures de pointes et sur les lignes qui structurent le réseau. En dehors des lignes automatisées 1 et 14 qui fonctionnent normalement, quelques trains circuleront sur les lignes 4 et 7 en fin d’après-midi. La plupart des autres lignes sont totalement à l’arrêt. Pour connaître l’état du trafic en temps réel, rendez-vous sur notre page dédiée à l’info trafic RATP. On sait déjà que la grève sera reconduite jusqu’à lundi.

A lire aussi : Grève du 5 décembre : suivez le "live"

 


Essence : sept raffineries sur oui fermées, bientôt la pénurie ?

Dans le cadre du mouvement de grève contre la réforme des retraites, certains dépôts de carburant et raffineries sont à nouveau bloqués.

 

A lire aussi : la carte des stations-service distribuant de l'essence


Les trottinettes électriques en libre-service inutilisables à Paris, Lyon, Bordeaux
Des activistes du groupe Extinction Rebellion (XR) ont décidé de mettre hors service autant de trottinettes électriques que possible ce jeudi. Les QR-codes sont recouverts afin de rendre impossible leur utilisation. Ces opérations ont été menées dans plusieurs villes : à Paris (plus de 2000 engins mis hors service), à Lyon (1500) et à Bordeaux (90). Objectif : dénoncer un moyen de transport à l’opposée de son image écolo. « Ces trotinnettes sont une catastrophe écologique », explique Extinction Rebellion qui met en cause leur mode de production très énergivore et leur faible durée de vie. XR dénonce également leur utilisation comme alternative aux transports en commun pendant la grève.