Grève: la SNCF va "dédommager les voyageurs" d'Ile-de-France

Grève: la SNCF va "dédommager les voyageurs" d'Ile-de-France

Publié le :

Jeudi 09 Juin 2016 - 12:48

Mise à jour :

Jeudi 09 Juin 2016 - 12:51
Le directeur de SNCF Transilien Alain Krakovitch s'est engagé ce jeudi à "dédommager les voyageurs" touchés par la grève des cheminots. Il s'est toutefois borné à évoquer des remboursements uniquement dans les cas où "le service minimum n'a pas pu être respecté".
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La nouvelle apportera peut-être un peu de baume au cœur des usagers qui subissent les désagréments liés à la grève depuis des semaines dans leurs déplacements quotidiens. Le directeur de SNCF Transilien Alain Krakovitch a annoncé ce jeudi 9 matin que la société va "dédommager les voyageurs" de la région Ile-de-France concernés par la mobilisation des cheminots. Cela ne pourra toutefois intervenir que dans les cas où "le service minimum n'a pas pu être respecté", a-t-il précisé.

"Nous allons dédommager les voyageurs" pour "toutes les fois où le service minimum n'a pas pu être respecté", s'est ainsi engagé le directeur devant quelques journalistes ce jeudi matin, selon L'Expansion. Une annonce qui vient préciser un communiqué qu'il avait publié la veille, mercredi 8, sur son compte Twitter. "Pour les abonnés, nous dédommagerons selon les dispositions contractuelles", assurait celui-ci, puis de rappeler que "le conflit social est toujours en cours" et qu'un bilan '"ligne par ligne" ne pourra ainsi être présenté qu'"à la fin des grèves".

Si elle reste vague, notamment sur d'éventuels montants ou les modalités que devront suivre les usagers pour obtenir un remboursement, cette annonce répond néanmoins aux voix qui s'étaient élevées ces derniers jours pour réclamer un geste de la part de la SNCF. Valérie Pécresse a ainsi réclamé sur BFMTV "une compensation financière pour la panade et la galère" subies par les franciliens depuis le début du mouvement. Tout en précisant, elle aussi: "quand et là où le service minimum n'a pas été respecté, je demanderai une compensation".

Reste à savoir si la SNCF fera réellement un geste, ou se contentera d'appliquer les dispositions prévues par les contrats qui la lient, notamment au Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF).

 

"Nous allons dédommager les voyageurs" d'Ile-de-France touchés par la grève des cheminots, s'est engagé Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien.


Commentaires

-