Hausse du nombre de morts sur les routes en 2014, une première depuis 12 ans

Hausse du nombre de morts sur les routes en 2014, une première depuis 12 ans

Publié le :

Samedi 24 Janvier 2015 - 12:47

Mise à jour :

Samedi 24 Janvier 2015 - 13:47
L'augmentation du nombre de personnes tuées sur les routes en 2014 devrait être confirmée lundi 26 janvier par le ministre de l'Intérieur. Cette hausse est à relativiser après 12 ans de baisse et un record de vies épargnées en 2013.
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Pour la première fois depuis 2001, le nombre de personnes tuées sur les routes de France est à la hausse. Lundi 26, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devrait annoncer que 120 à 140 décès supplémentaires sont à déplorer en 2014 par rapport à l'année précédente. En décembre dernier, il avait déjà reconnu que le bilan de l'année ne serait pas bon avec une hausse probable de 5%.  Cependant 2013 avait été une année de baisse record de la mortalité routière avec 3.268 tués. Un nombre qui n'avait jamais été aussi bas depuis les premières statistiques en la matière, en 1948.  Par conséquent, 2014 reste une des meilleures années en termes de lutte contre la mortalité routière.

Si cette hausse est donc relative et n'est pas encore officielle, elle a provoqué une vive réaction de la Ligue contre la violence routière. Sa présidente, Chantal Perrichon reproche notamment au gouvernement de ne pas avoir lancé de nouvelles mesures depuis mars 2013 et la mise en place de radars de troisième génération dans des voitures de police banalisées. "Le ministre va nous annoncer une remontée de la mortalité après 12 ans de baisse. Cette remontée est d’autant plus inacceptable qu’elle était évitable", a-t-elle déclaré.

L'association demande l'interdiction des avertisseurs de radars et de l'utilisation du téléphone au volant, même avec un kit main-libre ou via Bluetooth, ainsi que la baisse des limitations de vitesse de 90 km/h à 80km/h. Une baisse qui devrait être expérimentée sur quelques portions de route mais Bernard Cazeneuve reste pour l'instant hostile à sa généralisation. Il devrait cependant annoncer de nouvelles mesures lundi, notamment sur l'alcoolémie.

Le nombre de tués sur les routes a augmenté en 2014 après 12 ans de baisse.


Commentaires

-