Italie: un navire à la dérive avec 450 migrants à bord

Nouveau cargo en perdition

Italie: un navire à la dérive avec 450 migrants à bord

Publié le :

Vendredi 02 Janvier 2015 - 07:37

Mise à jour :

Vendredi 02 Janvier 2015 - 11:21
En panne de machines, un navire marchand "l'Ezadeen" transportant 450 immigrés clandestins dérive au large des côtes italiennes. Les opérations de sauvetage sont en cours pour tenter d'en prendre le contrôle.
©Tony Gentile/Reuters
PARTAGER :
-A +A

C'est la seconde fois en une semaine. Un nouveau navire marchand était à la dérive ce jeudi soir près des côtes italiennes. Le cargo, stoppé par une panne de machines, a été abandonné par son équipage en Méditerranée. "Il y a 450 migrants à bord d'un navire marchand, qui n'a pas d'équipage, et qui s'approche de la côte des Pouilles", ont indiqué les garde-côtes sur leur compte Twitter.

Jeudi soir, vers 23 heures, un hélicoptère de l'armée de l'air a été envoyé pour hélitreuiller des hommes sur le navire afin qu'ils tentent d'en prendre le contrôle alors qu'il se trouvait à 65 kilomètres au large du cap de Leuca, à la pointe sud-est de l'Italie. En raison des mauvaises conditions météorologiques, le cargo n'a pu être abordé que par les airs.  Six garde-côtes ont réussi à monter à bord, ce vendredi matin.

Long de 60 mètres, l'Ezadeen est immatriculé en Sierra Leone. La marine italienne a pu intervenir grâce à une des personnes se trouvant à son bord. Cette dernière a pu faire fonctionner la radio et informer les garde-côtes que l'équipage avait abandonné le navire. 

Il y a deux jours, la marine italienne avait pris le contrôle d'un autre cargo à la dérive transportant plus de 760 migrants clandestins. Le "Blue Sky M", qui faisait lui aussi route vers les côtes des Pouilles, est finalement arrivé mercredi 31 janvier à Gallipoli, port du sud-est de l'Italie où des centaines de clandestins, dont une quarantaine d'enfants, ont pu être pris en charge par les autorités. Sans l'intervention italienne, le navire allait se fracasser contre les rochers. 

 

Les opérations de sauvetage sont en cours pour tenter de prendre le contrôle du cargo.

Commentaires

-