La SNCF perquisitionnée, soupçonnée d'avoir truqué un marché en faveur d'IBM

La SNCF perquisitionnée, soupçonnée d'avoir truqué un marché en faveur d'IBM

Publié le :

Mercredi 05 Juin 2019 - 09:51

Mise à jour :

Mercredi 05 Juin 2019 - 09:57
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon une information du "Parisien", la SNCF a été perquisitionnée mardi 4. Les enquêteurs soupçonnent que le groupe ferroviaire a favorisé IBM dans un marché de renouvellement de son parc informatique.

La SNCF a confirmé les faits: selon une information dévoilée par Le Parisien, une perquisition s’est déroulée mardi matin dans les locaux de la Société nationale des chemins de fer dans le cadre d’une enquête sur un marché truqué passé avec la société américaine IBM.

L’affaire éclate en 2016 avec l’ouverture d’une enquête par le Parquet national financier. Les magistrats soupçonnent en effet la SNCF d’avoir favorisé l’entreprise lors d’un marché concernant le renouvellement de son parc informatique au début des années 2010.  Les deux juges d’instruction se focalisent surtout sur une filiale de la SNCF, Stelsia, créée en 2010 au moment du marché, et qui aurait pu servir à contourner les règles des marchés publics.

La SNCF pourrait avoir voulu favoriser IBM en "contrepartie" d’un marché lancé en 2008 par IBM, pour des prestations de logistique, et remporté par une filiale de la SNCF (Geodis). L’affaire avait été dévoilée par un ancien cheminot, passé ensuite par le service achat de la compagnie ferroviaire, avant d’être licencié.

Lire aussi: Avant la réforme du rail, le malaise social grandit à la SNCF

Outre le siège de la SNCF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), la direction achat basée à Lyon a également reçu la visite des enquêteurs. Toujours selon Le Parisien, une vingtaine de salariés du groupe devraient prochainement être entendus par les enquêteurs.

Le fait de favoriser IBM pour l’obtention de ce marché, au détriment d’autres entreprises ayant une meilleure offre qui aurait pu être sélectionnée via les règles des marchés publics aurait pu faire perdre jusqu’à 150 millions d’euros à la SNCF.

Voir aussi:

La SNCF perd sa fille de 4 ans entre deux gares, il porte plainte

SNCF: les billets achetés à bord des TER majorés sans exception

La SNCF a été l'objet d'une perquisition.


Commentaires

-