Les motards pourraient payer leur stationnement à Paris

Les motards pourraient payer leur stationnement à Paris

Publié le 27/07/2020 à 11:00 - Mise à jour à 11:36
crédit : THOMAS SAMSON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
A Paris intra-muros, la baisse du trafic automobile, de 19% entre 2014 et 2020, se traduit par une hausse de l’utilisation des deux-roues. Et pas seulement des vélos ! 
 
C’est un sujet que la maire Anne Hidalgo avait déjà évoqué, la mesure se précise et sera sans doute soumise d’ici la fin de l’année au Conseil de Paris. Le stationnement des motos et des scooters devrait devenir payant dans la capitale. 
 
La première magistrate a réaffirmé sa position en fin de semaine dernière dans une interview au Parisien, et l’explique :
 
« Il y a eu beaucoup d’abus, des deux-roues qui stationnaient n’importe comment sur les trottoirs, et puis le bruit et la pollution sont aussi un sujet »
 
Anne Hidalgo se déclare dans la foulée « favorable à la fin de cette exception qui consistait à ne pas faire payer aux motards leur stationnement. 
 
Mais quels engins seront concernés ? Les deux-roues thermiques uniquement ? Les véhicules électriques aussi ? Rien n’est acté en réalité.
 
Durant la campagne municipale, Anne Hidalgo a annoncé vouloir organiser des Assises du stationnement à Paris dès la rentrée, poussée en ce sens par ses alliés Verts. 
 
Plus de 100 000 Parisiens concernés
 
La fin de la gratuité du stationnement concernerait de fait entre 120 000 et 150 000 utilisateurs réguliers de deux-roues motorisés. 
 
Dans les couloirs, il est question d’un abonnement annuel de 30€ associé à un tarifs à 1€ par jour pour les résidents parisiens, tandis que les « visiteurs » devront sans doute s’acquitter d’un tarif dit normal, avec majoration à partir de la 9e heure. 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les motards ne pourront sans doute bientôt plus stationner gratuitement à Paris

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-