Lyon, capitale de la mobilité urbaine

Lyon, capitale de la mobilité urbaine

Publié le :

Mercredi 16 Octobre 2019 - 14:19

Mise à jour :

Mercredi 16 Octobre 2019 - 14:20
©Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Déjà distinguée pour son offre de transports et l’optimisation des déplacements, la métropole lyonnaise fait de la mobilité l’un des piliers de sa politique. Son secret : la multimodalité. 
 
Parmi les 75 communes les plus peuplées de France, il en est une qui se distingue tout particulièrement dans le domaine de la mobilité : Lyon. La capitale des Gaules a même été élue « ville championne de la mobilité » par le think tank Les Clés de la mobilité. Le classement établi au printemps 2019 récompense d’autres villes, à savoir, dans l’ordre, Paris, Rouen, Bordeaux et Bourges. 
 
Pourquoi sacrer Lyon ? Parce que la ville met à la disposition de ses habitants une offre de transports à la fois diversifiée et accessible. Ce que promeut d’ailleurs l’intercommunalité rhodanienne sur son site web : « La Métropole de Lyon s’emploie à développer des solutions de mobilité accessibles à tous, plus respectueuses de l’environnement et favorables au dynamisme économique ».
 
Un large choix de modes de déplacement 
 
Cette politique se traduit, tout d’abord, par un dense réseau de transports en commun, incluant quatre lignes de métro, cinq de tramway, deux funiculaires et plus de cent lignes de bus et de trolley. Ce réseau dessert 73 communes, dont les 59 adhérentes à la Métropole, ce qui représente 1,3 million d’habitants. 
 
Lyon fait aussi la part belle au vélo, avec le service de deux-roues en libre-service Velo’v, une offre de location longue durée de vélos à assistance électrique. Ce mode de transport est favorisé par des infrastructures adaptées, et par un « plan d’action pour les mobilités actives » qui prévoit d’atteindre les 1 000 km de pistes cyclables en 2020. 
 
 
Lyon dispose enfin de navettes fluviales, de solutions d’autopartage et de voitures 100 % électriques en libre-service. Sans oublier les trains express régionaux (TER), les TGV à destination de Paris ou Marseille, notamment, et le réseau des Cars du Rhône. 
 
Une gestion optimisée des déplacements
 
La métropole lyonnaise entend en parallèle faciliter les déplacements de ses habitants, grâce à une plateforme internet performante : Onlymoov. Chaque voyageur peut y calculer ses itinéraires multimodaux et des informations sur les conditions de déplacements sont diffusées en temps réel. Un service supplémentaire que Lyon traduit dans ses espaces promotionnels par le terme « ville agile ». La mobilité constitue d’ailleurs l’un des quatre piliers de la stratégie « Grand Lyon Métropole Intelligente ». 
 
Championne, mais pas paradisiaque
 
Tout n’est pourtant pas si rose dans la ville lumière. Si les habitants de Lyon intra-muros et des villes voisines peuvent s’estimer heureux, la grogne monte chez ceux qui habitent dans des communes plus éloignées. Ils ont d’ailleurs manifesté leur mécontentement le 12 octobre devant la Métropole. Les habitants du sud, du sud-est et de l’ouest lyonnais se sont notamment déplacés en… brouette pour symboliser le manque de transports en commun et réclamer une « répartition équitable sur tous les territoires ». 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Du tramway au vélo, Lyon offre un large choix de modes de transport

Commentaires

-