Une panne informatique dans plusieurs aéroports internationaux provoque des retards de vols

Une panne informatique dans plusieurs aéroports internationaux provoque des retards de vols

Publié le :

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:53

Mise à jour :

Jeudi 28 Septembre 2017 - 18:08
Altea Amadeus, le logiciel qui permet à la plupart des compagnies aériennes d'enregistrer leurs passagers, a connu une panne internationale ce jeudi matin. Engendrant d'importants retards et la colère des passagers.
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Panique à bord! Ou plutôt panique au sol pour le coup. Ce jeudi 28 au matin, une panne informatique impactant le logiciel d'enregistrement des passagers Altea de la société Amadeus, a provoqué de nombreux retards dans plusieurs aéroports internationaux, dont Roissy-Charles-de-Gaulle.

Les compagnies qui utilisent ce dispositif étaient ainsi dans l'incapacité d'enregistrer leurs voyageurs et les files d'attente devant les guichets n'ont fait que s'allonger, tout comme la grogne des passagers ne pouvant embarquer. Des dizaines d'usagers se sont plaints sur les réseaux sociaux.

"C'est un problème lié au système d'enregistrement des compagnies aériennes. Plusieurs compagnies utilisent ce logiciel Altea pour l'enregistrement et c'est ce programme qui est affecté par un problème actuellement" a expliqué un porte-parole de l'aéroport de Londres-Gatwick à The Telegraph.

A noter, pour comprendre les nombreux retards occasionnés, que 125 compagnies aériennes utilisent aujourd'hui Altea, dont 108 pour toutes les opérations, que ce soit enregistrement, embarquement ou réservation.

A Paris, Londres, Singapour, Washington ou encore Zurich, la pagaille a sévi. Dans certaines zones plus que d'autres car la panne n'a pas été de même durée partout. Par exemple, à Paris Roissy-Charles de Gaulle, Air France a assuré que le problème a été réglé en 15 minutes et les retards ont ainsi été jugés minimes. Mais à Londres-Gatwick, il a fallu plus d'une heure et demi, les avions sans passager restant forcément au sol en attendant.

Un total de 125 compagnies aériennes utilisent aujourd'hui Altea, dont 108 pour toutes les opérations, que ce soit enregistrement, embarquement ou réservation.


Commentaires

-