Paris-Bruxelles en train à partir de 19 euros, c'est bientôt possible

Paris-Bruxelles en train à partir de 19 euros, c'est bientôt possible

Publié le :

Mardi 01 Mars 2016 - 17:47

Mise à jour :

Mardi 01 Mars 2016 - 18:00
©Meigneux/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La compagnie ferroviaire Thalys a annoncé le lancement d'une nouvelle ligne "low-cost", baptisée "Izy", qui s'élancera à partir du 3 avril prochain. Le prix maximum du billet sera de 59 euros.

Voilà qui devrait intéresser les jeunes, mais aussi les plus économes. La compagnie ferroviaire Thalys a annoncé ce mardi 1er mars le lancement d'une nouvelle ligne à "bas coût", baptisée "Izy", reliant Paris à Bruxelles. Deux nouvelles rames, de couleur verte et violette, s'élanceront ainsi à partir du 3 avril prochain. Comme l'indique Les Echos, le billet sera disponible à partir de 19 euros l'aller. En revanche, le temps de trajet sera allongé en moyenne de 53 minutes (passant de 1h22 à 2h15) car les rames circuleront en partie sur des voies classiques empruntées par des TER et Intercités.

Le prix d'un billet classique sur "Izy" sera plafonné à 59 euros, mais la compagnie ne donne pas d'indication sur le prix moyen d'un billet. "Izy" s'inspirera de Ouigo, la révolution "low-cost" du TGV: pas de voiture-bar, emport de bagages limité, vente et service-client 100% en ligne (les billets ne seront accessibles que via internet). Comme l'explique Les Echos, les coûts de production d'"Izy" seront comprimés de 30%, ce qui permet la baisse considérable des prix. A noter que les enfants bénéficieront d'un tarif unique de 10 euros.

Il sera impossible de changer les billets ou de se les faire rembourser. Chaque option (siège XL première classe ou supplément bagage) coûtera 10 euros. Enfin, pour limiter encore plus les dépenses du porte-monnaie, des places en strapontin seront commercialisées à partir de 15 euros, et il sera possible de prendre le risque d'un billet à 10 euros "sans garantie de place assisse". 

 

En inaugurant une nouvelle ligne "low cost", Thalys cherche notamment à viser une clientèle plus jeune.


Commentaires

-