Passagers ivres: un TGV contraint de s'arrêter à Lyon, 29 interpellations

Passagers ivres: un TGV contraint de s'arrêter à Lyon, 29 interpellations

Publié le :

Samedi 13 Janvier 2018 - 14:41

Mise à jour :

Samedi 13 Janvier 2018 - 14:48
Une importante opération de police a eu lieu samedi matin à la gare de Lyon Part-Dieu dans un TGV suite à des débordements impliquant un groupe de 200 passagers. Au total, les forces de l'ordre ont interpellé 29 personnes, ivres pour la plupart.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'il ne s'y arrête jamais, un TGV Paris-Evian a été contraint de faire une halte à la gare de Lyon  Part-Dieu ce samedi 13 au matin. En cause: le comportement d'une quarantaine de jeunes issus de la communauté de gens du voyage. Dépassé par la situation, le contrôleur a finalement fait appel aux forces de l'ordre pour les évacuer et le train a donc été détourné de son trajet initial.

Au total, 100 policiers ont été déployés sur place, aidés par des policiers municipaux et des militaires de l'opération Sentinelle, selon la préfecture du Rhône. Les forces de l'ordre ont bouclé la voie K de la gare Part-Dieu et ont procédé à 29 interpellations. Tous faisaient partie d'un groupe de 200 personnes qui se rendaient à un rassemblement à Avoriaz (Haute-Savoie).

Visiblement, certains fauteurs de troubles étaient alcoolisés. Ils se seraient livrés à des jets de nourriture et auraient eu un comportement bruyant. Ils auraient occasionné "d'importantes dégradations, notamment dans le wagon-bar". En revanche, toujours selon la préfecture du Rhône, aucune violence n'a été signalée et aucun vol n'aurait été commis contrairement à ce qui avait été dit dans un premier temps. Seulement deux personnes, choquées, ont été prises en charge par les secours.

A lire aussi - La SNCF priée de passer ses gares au crible

D'après les dernières informations rapportées, trois personnes auraient été placées en garde à vue. Le train, qui transportait 660 passagers, est finalement reparti en fin de matinée, avec "1h45 de retard", a déclaré la SNCF. Mais il ne serait pas arrivé à destination d'après Le Dauphiné. Il se serait arrêté à Annemasse avant de repartir à Paris sans passager. 

Une importante opération de police a eu lieu de samedi matin à la gare de Lyon Part-Dieu.


Commentaires

-