Pénurie de carburant: presque toutes les raffineries en grève

Pénurie de carburant: presque toutes les raffineries en grève

Publié le :

Lundi 23 Mai 2016 - 10:56

Mise à jour :

Lundi 23 Mai 2016 - 11:02
Six raffineries, sur les huit installées en France, sont en grève ce lundi suite aux actions de protestation des opposants à la loi Travail. La veille, 1.500 stations-service étaient en rupture de stock d'un ou plusieurs types de carburant.
©Franck Lindeke/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour se faire entendre, les opposants à la loi Travail utilisent désormais le carburant comme moyen de pression. Depuis plusieurs jours, ils bloquent les raffineries et dépôts, privant les stations-service d'essence. Au total, six raffineries sur les huit installées en France sont "soit à l'arrêt, soit en phase d'arrêt", a déclaré ce lundi 23 à France Info Emmanuel Lépine, le responsable de la branche pétrole à la CGT. "On ne bougera pas tant que la loi Travail ne sera pas retirée", a-t-il affirmé par ailleurs sur RMC. Sont concernées: les raffineries Total de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), Grandpuits (Seine-et-Marne), Feyzin (métropole de Lyon) et Provence-la-Mède (Bouches-du-Rhône), ainsi que la raffinerie Petroineos de la Laréva, à Martigues (Bouches-du-Rhône), a détaillé France Info.

En parallèle, plusieurs centaines de militants CGT bloquent depuis la nuit de dimanche 22 à ce lundi 23 le dépôt de carburant de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), rejoignant ainsi les actions pratiquées depuis plusieurs jours dans le nord et l'ouest du pays. Selon le secrétaire départemental de la CGT 13 Maxime Picard, quelque 500 militants sont présents sur les lieux pour demander "le retrait de la loi El Khomri". L'établissement stocke 860.000 m3 de pétrole.

Face à la crainte d'une pénurie de carburant dans tous le pays, les automobilistes ont alors pris d'assaut les pompes à essence ce week-end. Seulement voilà: si de nombreuses préfectures ont pris vendredi, par mesure de précaution, des arrêtés de rationnement, limitant à 20 ou 30 litres le volume maximal autorisé pour les voitures, plusieurs stations-service se sont retrouvées à sec, les obligeant à fermer leurs portes. Au total, quelque 1.500 stations sur les 12.000 du pays connaissent une pénurie totale ou partielle (de certains types de carburant).

Dans le détail, sur les 2.200 stations-service exploitées par Total en France, 390 étaient en rupture partielle ou totale dimanche, dont 76 en Ile-de-France, 73 dans le Nord-Pas-de-Calais, 60 en Bretagne et autant en Normandie, a expliqué le groupe français. Quant à la région parisienne, elle n'est pas épargnée, a précisé pour sa part Europe 1. Plusieurs stations sont notamment fermées à Roissy, Pantin, Orly ou Issy-les-Moulineaux. 

 

Les difficultés d'approvisionnement en carburant persistaient ce lundi dans certaines stations services.


Commentaires

-