Perpignan: manifestation pour le maintien des trains de nuit

Perpignan: manifestation pour le maintien des trains de nuit

Publié le :

Dimanche 16 Octobre 2016 - 10:35

Mise à jour :

Dimanche 16 Octobre 2016 - 10:41
Le collectif "Oui au train de nuit" a réuni près de 200 personnes en gare de Perpignan samedi pour manifester contre la suppression des trains de nuit. Car la SNCF a déjà supprimé plusieurs lignes Intercités de nuit peu rentables et menace de continuer.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"Le train de nuit, c’est Paris à une heure de Perpignan: une demi-heure pour s’endormir, une demi-heure pour se réveiller!". Sous l'impulsion du collectif "Oui au train de nuit", ils étaient près de 200 réunis en gare de Perpignan  au petit matin pour accueillir les passagers endormis et surpris du Paris-Portbou, leur offrir le petit déjeuner et surtout leur présenter une pétition, déjà signée par plus de 7.000 personnes, pour conserver ce train de nuit.

Car la SNCF a supprimé déjà supprimé plusieurs lignes Intercités de nuit, notamment Paris-Albi, Paris-Savoie et celles reliant Strasbourg et Luxembourg à Nice et Portbou (Espagne), et menace d'en éradiquer d'autres. Paris-Irun (Espagne) et Paris-Nice bénéficient d'un sursis, respectivement jusqu’en juillet et octobre 2017. Le train Cerbère-Perpignan-Paris pourrait quant à lui être supprimé dès le 15 décembre prochain. L'Etat s'est en revanche engagé à maintenir les liaisons Paris-Briançon et Paris-Latour-de-Carol "en raison de l'absence d'une offre alternative suffisante". En effet, aucun investisseur privé ne veut reprendre ces lignes trop peu fréquentées (-25 % de voyageurs depuis 2011), déficitaires (environ 100 millions d’euros prévus cette année) et désormais en concurrence avec les cars Macron.

"Le maintien de ces lignes va faire l’objet de discussions entre la SNCF, le gouvernement et la Région", a expliqué Agnès Langevine, vice-présidente de la région Occitanie, responsable de la transition écologique et énergétique. "La Région va défendre le maintien de ces lignes dans le cadre des négociations à venir", a-t-elle précisé. Et elle pourra bien sûr compter sur le soutien du collectif "Oui au train de nuit" qui promet de continuer les actions et de ne pas laisser "tomber les cheminots et les employés concernés". Car pour ses membres, l'Etat et la SNCF sous-estiment l'importance des Intercités qui permettent non seulement une optimisation de temps ("On voyage la nuit et la journée, on profite", témoigne une passagère du train de nuit Paris-Portbou à TVSud), mais également une économie d'énergie, une réduction de la pollution et une desserte des villes moyennes. 

 

Selon le collectif "Oui au train de nuit", les Intercités présentent de nombreux avantages, aussi bien économiques qu'écologiques.


Commentaires

-