Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes augmente encore, 10% de hausse en novembre

Automne meurtrier

Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes augmente encore, 10% de hausse en novembre

Publié le :

Mardi 16 Décembre 2014 - 07:32

Mise à jour :

Mardi 16 Décembre 2014 - 14:56
Le nombre de morts sur les routes françaises est en hausse de plus de 10% en novembre. L'année 2014 devrait bien être la première, depuis douze ans, à connaître une augmentation de la mortalité routière.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

L'automne a été meurtrier sur les routes françaises. Selon le baromètre mensuel de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), le mois de novembre ne déroge pas à cette triste règle. Avec 279 morts, c'est une nouvelle hausse de la mortalité routière de plus de 10%, par rapport au même mois de 2013, qui est enregistrée.

"En comparaison avec les onze premiers mois de 2013, les indicateurs de l'accidentalité routière enregistrent en 2014 une augmentation de: +5% de personnes tuées, +2,6% de personnes blessées, +3,6% de personnes hospitalisées", a précisé l'ONISR dans un communiqué.

Tous les chiffres sont au rouge: plus de morts (+10,7% donc), plus de blessés (+1,3%) et plus d'hospitalisations (+3,4%), pour la seule France métropolitaine. Et alors que dans le même temps l'augmentation du nombre des accidents corporels a été plutôt limitée, avec + 0,2% seulement.

Sans avancer de raisons à cette aggravation constatée des conséquences des accidents, l'ONISR souligne une "hausse forte" de la mortalité des piétons en année glissante. De même, en ce qui concerne les cyclistes et cyclomotoristes, l'Observatoire pointe une "hausse sensible".

A l'inverse, la mortalité des automobilistes est "plutôt stable" et celle des motocyclistes "en légère baisse".

Avec un total de 3.103 morts sur les 11 premiers mois de décembre, 2014 s'annonce comme la première année de hausse de la mortalité routière après 12 ans de baisse ou de stagnation. Pour autant, il ressort que, à ce stade, les chiffres des 11 premiers mois de 2014 restent inférieurs à ceux des 11 premiers mois de 2012, et à plus forte raison de 2011 et des années précédentes (2013 ayant connu un "plus bas" historique).

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve juge toutefois "préoccupante" cette tendance à la hausse.  Il devrait ainsi annoncer en janvier 2015 des mesures pour lutter contre la mortalité routière. Dans le viseur: "vitesse, alcool, drogue, usage du téléphone au volant", des mesures jugées "constructives" par les observateurs car visant les "causes réelles des accidents". Un temps évoquée, la baisse généralisée des limitations de vitesse de 90km/h à 80km/h sur les routes secondaires a quant à elle été exclue par le ministre.

 

Bernard Cazeneuve doit annoncer en janvier des mesures pour enrayer la tendance à la hausse de la mortalité routière en France.

Commentaires

-