Sécurité routière: le nombre de tués a augmenté de 9,5% en août

Sécurité routière: le nombre de tués a augmenté de 9,5% en août

Publié le :

Mercredi 09 Septembre 2015 - 14:30

Mise à jour :

Mercredi 09 Septembre 2015 - 14:56
©Alain Robert/Apercu/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le nombre de morts sur les routes de France a augmenté en août 2015, avec 335 personnes tuées. Cela représente une hausse de 9,5% par rapport à la même période en 2014. Cette nouvelle augmentation intervient malgré les mesures mises en place par le gouvernement depuis le début de l'année.

Conformément à ce que Bernard Cazeneuve avait annoncé la veille, les chiffres de la mortalité routière pour le mois d'août dernier, publiés ce mercredi 9, sont mauvais. Avec 355 personnes tuées sur les routes, cela représente une hausse de 9,5% par rapport à la même époque en 2014, selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Mardi 8, le ministre de l'Intérieur avait annoncé que la tendance n'était "pas bonne", invoquant notamment les bonnes conditions météorologiques de ce mois d'août. Celles-ci auraient poussé de plus nombreux conducteurs à prendre la route et "une minorité de Français se sont comportés en dehors de toute norme, occasionnant des accidents particulièrement mortels", a précisé Bernard Cazeneuve.

Cette nouvelle hausse –qui intervient après un mois de juillet particulièrement meurtrier (360 morts, +19,2% par rapport à juillet 2014)– doit cependant s'analyser au regard de l'année précédente. Août 2014 avait en effet été, à période équivalente, le mois le moins meurtrier de l'histoire depuis l'instauration des statistiques en 1948 (299 tués). Là encore en raison de la météo, particulièrement mauvaise cette fois, qui aurait poussé les Français à moins rouler et à redoubler de prudence.

Il n'en reste pas moins que depuis fin 2013 –meilleure année en terme de sécurité routière depuis 1948–, les mauvais chiffres se succèdent. Dès le début de l'année 2015, le gouvernement avait pourtant lancé une batterie de mesures afin de limiter les accidents, sans le succès escompté.

Face à cet échec, Bernard Cazeneuve avait alors annoncé un renforcement du "volet répressif" tout en conservant "l'axe majeur" de la prévention. Il avait également rappelé que "toutes les mesures que nous prendrons seront vaines s’il n’y a pas (...) une prise de conscience collective, s’il n’y a pas une volonté de changer les comportements".

 

 

En août dernier, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France contre 299 en août 2014.

Commentaires

-