Sécurité routière: les oreillettes au volant interdites à partir du 1er juillet

Sécurité routière: les oreillettes au volant interdites à partir du 1er juillet

Publié le :

Jeudi 18 Juin 2015 - 16:29

Mise à jour :

Jeudi 18 Juin 2015 - 16:51
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Dans le cadre du plan de lutte visant à renforcer la sécurité routière, les conducteurs ne pourront plus utiliser de kit mains-libres au volant, ni mettre de casque sur leurs oreilles. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er juillet.

Alors que le nombre de tués sur les routes continue d'augmenter, le gouvernement a décidé de serrer la vis. A partir du 1er juillet, tout conducteur d'une voiture ou d'un deux-roues équipé d'une oreillette, d'un casque audio ou d'écouteurs au volant sera passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur son permis. Seuls les dispositifs bluetooth intégrés aux véhicules ou les dispositifs intégrés aux casques pour les deux-roues pourront continuer à être utilisés. Cette sanction s'ajoute à celles déjà existantes comme manger au volant, se maquiller, écouter de la musique trop bruyamment ou encore fumer dans le véhicule lorsqu'un enfant s'y trouve.

"Le kit mains-libres est un dispositif qui empêche (le conducteur) d'entendre ce qui se passe autour de lui. Le but est que le conducteur garde l'appréhension du monde extérieur", expliquait Bernard Cazeneuve en avril dernier. Cette mesure, largement approuvée par la Sécurité routière, s'inscrit dans le plan de lutte visant à renforcer la sécurité routière et dévoilé par le ministre de l'Intérieur en janvier dernier.

Il vise à mettre un terme à des comportements dangereux, le téléphone au volant étant en cause dans 400 accidents mortels par an. Selon une étude menée par l'université pour la fondation Vinci Autoroutes, il est avéré que le conducteur perd aussitôt 50% sur son champ de vision lorsqu'il est au téléphone au volant. Si certains estiment qu'il s'agit d'un nouveau coup vis-à-vis des usagers, d'autres, comme l'association 40 millions d'automobilistes, soutiennent l'initiative gouvernementale.

"Cette mesure vise à interdire ce qu’il y a de plus dangereux pour les usagers de la route. Bernard Cazeneuve a pris une décision pragmatique en autorisant l’outil le plus sécurisant pour l’automobiliste (le bluetooth, NDLR), ce qui n’est pas le cas de l’oreillette qui nécessite des manipulations. L’important est de ne pas quitter la route des yeux", a souligné dans un communiqué Daniel Quéro, le président de l’association.

En parallèle, le taux d'alcoolémie légal sera abaissé de 0,5 à 0,2 gramme par litre de sang pour les jeunes conducteurs (trois ans après le permis ou deux en cas de conduite accompagnée). Pour les contrevenants, la sanction sera sévère: 135 euros d'amende et 6 points de permis en moins.

 

Les contrevenants risquent 150 euros d'amende et un retrait de trois points sur leur permis.


Commentaires

-