SNCF, Air France, Ryanair, Airbnb : quel remboursement d'un voyage en cas de coronavirus

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

SNCF, Air France, Ryanair, Airbnb : quel remboursement d'un voyage en cas de coronavirus

Publié le 11/03/2020 à 17:02
© PAU BARRENA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Que vous ayez prévu de voyager vers une zone à risque telle que l’Italie ou préférez annuler préventivement vos vacances de Pâques et donc un vol sec ou un séjour organisé, quelles sont les conditions de remboursement proposées par les compagnies aériennes et les agences de voyage ?

Votre week-end à Venise est annulé ? Vous préférez annuler préventivement votre séjour organisé au Vietnam ou votre vol sec pour le Costa Rica ? On fait le point sur les conditions de remboursements des billets d’avion. Celles-ci sont bien entendu susceptibles d'évoluer dans les semaines à venir en fonction de la propagation de l’épidémie et des décisions des autorités de chaque pays.

En cas de séjour prévu dans une zone à risque
Premier cas : votre voyage est prévu dans une zone à risques (à ce jour, l’Italie, Singapour, la Chine, la Corée du Sud et l’Iran). Si c’est l’agence de voyage elle-même qui annule le séjour, vous serez remboursé intégralement. En revanche, ne comptez pas sur des dommages et intérêts, l’épidémie étant un cas de force majeure.

Si vous souhaitez annuler vous-même votre voyage en revanche, deux cas de figure :
- Si vous avez réservé dans une agence de voyages, le voyagiste est tenu de vous rembourser les frais d’acompte.
- Si vous avez réservé votre séjour sur Internet, les choses s’annoncent plus compliquées : le risque épidémiologique est très rarement intégré aux conditions d’annulation. Si votre billet d’avion est, comme l’immense majorité d’entre eux, non annulable et non modifiable, l’hypothèse la plus probable est que vous ne puissiez pas vous faire rembourser.

En cas de voyage dans une zone qui n’est pas considérée comme à risque, vous ne pourrez pas vous faire rembourser votre voyage par peur du coronavirus.

Vols secs : les conditions de remboursement pour Air France, Ryanair et Easy Jet
Si vous avez prévu un séjour à l’étranger et avez acheté un billet d’avion seul, les cas diffèrent en fonction de la compagnie aérienne. Air France, par exemple, a annoncé faire un geste commercial : tous les billets pour des vols prévus avant le 31 mai prochain, quelle que soit la destination, seront échangeables sans frais vers la même destination. Un avoir valable un an sur les vols Air France-KLM sera remis au client.
Les compagnies low-cost n’ont pas la même politique et les voyageurs ne seront pas remboursés, sauf en cas d'annulation de leur vol bien entendu. Pour l'heure, seuls les vols vers l’Italie, qui doivent être annulés suite à la décision du gouvernement de verrouiller l’ensemble du pays, seront remboursés chez Ryanair, EasyJet et Transavia.

A lire aussi : Coronavirus: un gag sur internet provoque une pénurie de préservatifs

SNCF : tous les billets remboursables ou modifiables sans frais
Si le coronavirus affecte peu la circulation des trains, la SNCF a elle aussi décidé de faire un geste commercial pour ses clients. Ainsi, tous les billets achetés pour un voyage jusqu'au 30 avril pourront être intégralement remboursés sur demande ou modifiés sans frais. Cette décision est valable pour les voyages sur TGV Inouï, OUIGO et Intercités.

Quel remboursement pour les séjours prévus dans des Airbnb ?
Les conditions de remboursement prévues par le site de location de logement évoluent également avec la propagation du coronavirus. Sur son site, Airbnb explique ainsi que les voyageurs ayant réservé un hébergement dans une des zones gravement touchées par le covid-19 seront remboursés.

Si vous avez réservé dans un hôtel, il faut se rapprocher de celui-ci pour connaître ses conditions de remboursement.

A lire aussi : Qui veut se faire injecter le covid-19 (contre 4000€) ?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Tous les vols à destination de l'Italie sont suspendus chez Ryanair comme chez ses concurrents, jusqu'à début avril au moins

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-