Taxis: une poignée d'irréductibles campent place Maillot, refusant "les promesses"

La circulation presque normale

Taxis: une poignée d'irréductibles campent place Maillot, refusant "les promesses"

Publié le :

Vendredi 29 Janvier 2016 - 09:25

Dernière mise à jour :

Vendredi 29 Janvier 2016 - 09:28
La majorité des chauffeurs de taxis ont levé les blocages ce vendredi suite à de nouveaux engagements de Manuel Valls. La circulation a donc globalement repris ce vendredi matin sur les axes concernés même si quelques dizaines de taxis refusaient de céder face à des "promesses" qu'ils jugent insuffisantes.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©Philippe Wojazer/Reuters
-A +A

Vingt à trente taxis irréductibles stationnaient vendredi matin porte Maillot, à Paris, refusant "les promesses" et les assurances données à la profession dans la nuit par le Premier ministre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ces chauffeurs restaient cantonnés aux abords du Palais des congrès, occupés la veille par des centaines de leurs collègues - jusqu'à 1.600, selon la CGT. Ulcérés par la concurrence des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), ils réclament "une solution tout de suite", "ne veulent pas être baladés avec des promesses", "sachant qu'on ne peut pas mettre un policier derrière chaque VTC".

De bon matin, la circulation était partiellement rouverte, notamment dans le sens périphérique extérieur avenue de la Grande armée.

Bernard Cazeneuve et Manuel Valls lors d'une réunion avec les représentants des taxis le 26 janvier 2016 à Matignon à Paris "A la suite de la réunion (de jeudi 28) à Matignon, la circulation est en voie de rétablissement sur l'ensemble de la région parisienne", a indiqué la préfecture de police de Paris à l'AFP.

"Porte Maillot, la circulation est rétablie depuis 07H00 dans le sens Neuilly/Paris et sera totalement rouverte à la circulation avant 09H00", a-t-on ajouté de même source. "A 07h45, la circulation était totalement rétablie à Bercy. A Orly et Roissy, les taxis stationnent sans perturber la circulation".

Selon une source aéroportuaire, à Roissy, il reste "une cinquantaine de taxis grévistes sur la plateforme, dont l'accès ouest principal par l'autoroute est fermé. Une déviation est mise en place pour rejoindre, via le Roissypôle, les terminaux où tout est calme".

Le conflit, qui était en cours depuis mardi à l'aube, a pris la voie de l'apaisement dans la nuit de jeudi à vendredi. Reprenant la main sur le dossier le Premier ministre a reçu pendant près de trois heures jeudi soir l'ensemble des organisations de taxis - 17 en tout - en compagnie du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, du secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, et du médiateur, le député PS Laurent Grandguillaume Nordine Dahmane, représentant de FO-Taxis à la sortie de Matignon le 28 janvier 2016 à Paris

A l'issue de la rencontre, plusieurs organisations professionnelles ont appelé les chauffeurs en grève à lever les barrages, comme l'Union nationale des taxis (UNT) qui a salué l'entrée dans une "phase positive".

D'autres, syndicats (FO, CFDT, SDCTP) ou associations (Taxis de France) se sont montrés ouverts à une levée du mouvement, mais avaient indiqué vouloir consulter la base avant toute décision.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Plusieurs syndicats de taxis ont appelé à la levée des blocages après trois jours de manifestations.