Tesla : le conducteur enclenche l'Autopilot, s'endort et se fait arrêter pour excès de vitesse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Tesla : le conducteur enclenche l'Autopilot, s'endort et se fait arrêter pour excès de vitesse

Publié le 09/10/2020 à 11:55 - Mise à jour à 12:00
JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Conduire une voiture autonome ne dispense pas de regarder la route et de respecter les limitations de vitesse. Un Canadien s'est vu rappeler l'évidence, après que sa Tesla, branchée sur pilote automatique alors qu'il faisait la sieste, a accéléré à l'arrivée de la voiture de police.

Le propriétaire de cette Tesla pensait pouvoir faire une sieste pendant que sa voiture le conduisait à destination… Problème : il était en excès de vitesse et cela n’a pas échappé à la police. L’homme et son passager, tous deux Canadiens, avaient en effet totalement incliné leurs fauteuils et semblaient dormir à poings fermés lorsque leur véhicule a été rattrapé par la police. La voiture qui roulait à 140 km/h aurait encore accéléré lorsque la patrouille a déclenché ses gyrophares. Avant, finalement de s’arrêter. Le conducteur a, dans un premier temps, simplement écopé d’une contravention pour excès de vitesse. Mais il doit être rapidement convoqué par un tribunal pour conduite dangereuse.

La Tesla loin d'être infaillible en mode Autopilot
Rappelons que si enclencher l’« Autopilot » d’une voiture autonome n’a rien d’illégal, il reste indispensable d’être vigilant durant tout le trajet, l’intervention humaine pouvant être requise à tout moment.
En 2018, le conducteur d’une Tesla avait été tué lorsque son véhicule avait heurté la glissière de sécurité sur l’autoroute. Selon les derniers éléments de l’enquête, Walter Huang, ingénieur chez Apple, était en train de jouer sur son téléphone lorsque l’accident est survenu. La voiture d'Elon Musk est encore loin d’être infaillible. L'enquête menée autour de cet accident a en effet été démontré que le système d’évitement de collision n’a pas été conçu pour détecter la glissière de sécurité.

Le freinage d'urgence mis en cause dans un nouvel accident à Paris ?
Plus près de chez nous et très récemment, un autre dramatique fait divers a démontré que la technologie des Tesla peut encore être améliorée : mardi 6 octobre en effet, un homme a perdu le contrôle de sa voiture électrique et fauché deux piétons, rue de la Croix-Nivert, dans le XVe arrondissement de Paris. L’homme a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté deux piétons qui se trouvaient sur le trottoir. Les deux hommes ont été grièvement blessés. Selon les experts, le freinage d’urgence du véhicule tant vanté par Tesla aurait dû se mettre en marche dans de telles circonstances.

A lire aussi : Neuralink, la puce d'Elon Musk pour réparer le corps humain testée sur des truies

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Une voiture Tesla branchée sur un super-chargeur

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-