Inoui ou Ouigo: le TGV en formule simple ou compliquée (et moins chère)

Inoui ou Ouigo: le TGV en formule simple ou compliquée (et moins chère)

Publié le 09/03/2020 à 13:09
Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Comment se décider entre un Ouigo et un TGV Inoui? Sous ces labels un peu abscons, des réponses beaucoup plus simples. Voici lesquelles.

Concurrencé à la fois par les liaisons aériennes mais aussi par de nouveaux acteurs profitant de l’ouverture du marché ferroviaire à la concurrence, le TGV français a été repensé et propose ( impose?) désormais deux grandes offres. Pour ceux, qui préfèrent voyager bon marché, la SNCF a inventé l’offre "Ouigo" , offre low cost du train à grande vitesse en France. Les TGV traditionnels sont quant à eux intégrés à une offre plus conventionnelle au nom prometteur: Inoui. Alors quand l’heure du choix a sonné, il n’est pas toujours simple pour un voyageur de se décider entre un TGV Inoui et un TGV Ouigo. Et pas seulement à cause de l'imagination débordante des services de marketing de la SNCf: Ouigo, Inoui... et quoi encore au prochain oui-brainstorming?

A lire aussi: TGV maudit: 15 heures pour relier Nantes à Paris

Le TGV Ouigo, une offre bon marché aux multiples contraintes

Moins nombreux que leurs homologues Inoui, les TGV Ouigo offrent des prix imbattables sur certaines liaisons. Il faut dire que le confort est plus spartiate (sièges plus rapprochés notamment) et des services réduits au strict minimum (un  seul bagage cabine autorisé, pas de wagon bar, prise électrique en option payante,  …).  Mais les plus gros défauts sont ailleurs: il faut prendre le train à des heures souvent décalées; se diriger parfois vers des gares éloignées des centre villes ( bien regarder la proposition); et enfin, obligation de venir faire la queue dans le couloir ou le quai, au moins une demi heure avant de montrer dans le train et cela pour des raisons assez obscures. (Sans doute pour contrôler que vous avez bien payé le supplément bagage, si vous en avez un de plus que le seul autorisé).

Par ailleurs, les billets se réservent uniquement en ligne contrairement aux TGV Inoui. 

Sans aucune souplesse

Avec cette offre pas chère, mieux vaut aussi ne pas se tromper de programme, puisque le remboursement n’est pas possible, et que l’échange n’est autorisé que sous certaines conditions et moyennant toujours 10 €. C’est donc une offre peu honéreuse certes mais sans aucune souplesse, qui est proposée aux voyageurs, à l’inverse des TGV Inoui. C'est inoui!

A lire aussi: Le trajet en train se finit dans la benne de tracteur

 

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le TGV Ouigo, un TGV pas cher mais aux nombreuses contraintes

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-