UberPop: journée de mobilisation des taxis dans toute la France, des incidents signalés

UberPop: journée de mobilisation des taxis dans toute la France, des incidents signalés

Publié le :

Jeudi 25 Juin 2015 - 08:32

Mise à jour :

Jeudi 25 Juin 2015 - 08:43
©Capture d'écran BFM-TV
PARTAGER :
-A +A

Des milliers de taxis en colère bloquent ce jeudi matin les aéroports et les gares, à Paris et dans toute la France, pour dénoncer la "concurrence sauvage" de l'application mobile UberPOP, dans un contexte tendu.

Paris, Lyon, Lille, Bordeaux Marseille, autant de grandes villes de France dans lesquelles la circulation sera compliquée ce jeudi. La fronde des taxis contre l'application polémique UberPop et les VTC a fait converger des milliers de chauffeurs de taxis sur les périphériques, les aéroports et les gares de paris et de toute la France pour une journée de manifestations.

Une grève qui s'inscrit dans un contexte très tendu, avec plusieurs agressions enregistrées ces derniers jours en France.

Porte Maillot à Paris, où se sont rassemblés des centaines de taxis, les CRS ont dû intervenir pour calmer les esprits car le ton montait entre les usagers du périphérique et les grévistes. Un journaliste du Parisien a même été agressé par des chauffeurs de taxis. Le périphérique a même été fermé dans les deux sens dans l'ouest de Paris vers 7h, et les forces de l'ordre ont dû intervenir pour lever les barrages et éteindre des feux de poubelles et de palettes au niveau de la porte Dauphine, avant de rouvrir vers 7h45.

Les accès à plusieurs terminaux de l'aéroport de Roissy Charles-De-gaulle sont fortement perturbés comme à Orly et à la gare du Nord.

Les taxis sont également mobilisés à Marseille. Des barrages ont été montés sur la CG13, à la gare Saint-Charles, au Pharo mais également à l'aéroport de Marignane. Aux alentours de Lille, plusieurs autoroutes sont bloqués par les grévistes tandis qu'à Lyon, les taxis ont bloqué plusieurs artères de la ville et convergent vers le siège d'UberPop dans la capitale des Gaules. La circulation est également fortement perturbée à Bordeaux.

Les taxis dénoncent "la précarisation des chauffeurs" et répondent à l'appel de l'ensemble des syndicats. Ils exigent l'arrêt du service UberPop et l'application des lois réprimant les taxis clandestins. Du côté des réseaux sociaux, la colère contre les opérations de blocage des chauffeurs de taxis se fait sentir.

 

Les taxis en grève ont allumé un incendie ce jeudi matin, à Paris sur le périphérique au niveau de la porte Dauphine.


Commentaires

-