Véhicules électriques: Bolloré propose de créer 16.000 points de charge publics

Véhicules électriques: Bolloré propose de créer 16.000 points de charge publics

Publié le :

Lundi 08 Décembre 2014 - 08:49

Mise à jour :

Lundi 08 Décembre 2014 - 08:51
Le groupe industriel Bolloré vient de déposer un dossier visant à créer 16.000 points de charges publics pour les voitures électriques. Les ministères de l'Economie et de l'Ecologie devraient donner leur feu vert à ce projet.
©Denis Bosquet/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Le groupe Bolloré vient de déposer auprès d'Emmanuel Macron un dossier "en vue de déployer un réseau de 16.000 points de charge publics pour véhicules électriques et hybrides rechargeables sur l'ensemble du territoire national", a annoncé lundi 8 le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Ce projet de recharge "représente un investissement de 150 millions d'euros sur quatre ans pour le développement de l’électromobilité et l’emploi associé en France", précise Bercy.

Ce dépôt de dossier de Bolloré s’inscrit dans le cadre de la proposition de loi promulguée le 4 août 2014 "facilitant le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques sur l’espace public". Après instruction par leurs services, Emmanuel Macron et sa collègue Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, "préciseront d’ici fin janvier si ce projet est reconnu de dimension nationale, et donc exempté de redevance d'occupation du domaine public. Le cas échéant, les modalités précises d’implantation des stations de recharge feront ensuite l’objet d’une concertation à l’initiative du Groupe Bolloré dans chacune des régions concernées".

Les projets de dimension nationale qui seront validés au cours des prochains mois "n’ont pas vocation à se substituer aux initiatives des collectivités locales, accompagnées par le programme d’investissements d’avenir, mais sont complémentaires", précise le communiqué du ministère de l'Economie.

Le réseau national d'infrastructures de recharge, qui comporte déjà 14.000 points de charge installés ou programmés, résultera de la mise en cohérence des initiatives publiques et privées, et "l’Etat en sera le garant".

Ces stations de recharge sont capables de remplir complètement une batterie vide en une durée de trois à quatre heures. Le projet de loi sur la transition énergétique, actuellement en débat au Parlement, prévoit de faire passer ces ce nombre de 14.000 points de charge à 7 millions en 2030.

Pour Emmanuel Macron, ce dossier déposé par Bolloré "marque une nouvelle étape pour la France de l’électromobilité. Nous avons décidé de maintenir à 6.300 euros le bonus à l’achat d’un véhicule électrique, qui pourra être porté à 10.000 euros par le superbonus. Dans un effort commun public et privé, nous donnons désormais un coup d’accélérateur au déploiement d’un réseau national de bornes de recharge".

Une station de recharche de voiture électrique à Nice.


Commentaires

-