Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 20 octobre, 19:57
Accueil > Sport > Cyclisme > Tour de France : Première semaine, morne plaine

Tour de France : Première semaine, morne plaine

Tour de France 2012


L'ennui ressenti par beaucoup de téléspectateurs lors de la première semaine du Tour de France s'explique notamment par l'absence d'un sprinteur français capable de gagner les étapes de plaine et le maillot vert.

Vue du peloton passant dans la plaine, mardi, lors de l'étape Orchies-Boulogne-sur-mer
Vue du peloton passant dans la plaine, mardi, lors de l'étape Orchies-Boulogne-sur-mer AFP/Lionel Bonaventure

« Le Tour de France, c'est la montagne, les grimpeurs. Pas les sprinteurs. » Voici une phrase - parmi d'autres - entendue depuis le départ de Liège, résumant la perception que le grand public se fait de l'épreuve. La première semaine du Tour de France est celle qui réunit le moins de téléspectateurs devant l'écran. En 2011, elle avait été suivie en moyenne par 3,9 millions de personnes par jour (37% de part d'audience), contre 4,8 millions lors de la deuxième semaine (43% de PdA). Des chiffres incomparables avec ceux enregistrés lors des étapes de haute montagne (5,8 millions de télespectateurs et 60% de part d'audience le 16 juillet, pour Saint-Gaudens - Plateau de Beille).

Pour dynamiser le début du Tour, les organisateurs avaient pourtant réduit cette année-là le nombre de sprints intermédiaires à un par étape, souhaitant faire de ce rendez-vous un petit événement. Peine perdue. Avant-guerre, en 1932, Henri Desgranges, le papa du Tour, n'avait pas ce problème : comme les sprinteurs, disait-il, « faisaient tout le spectacle », il proposa d'offrir quatre minutes de bonification au vainqueur de chaque étape - trois pour le second, une pour le troisième. On parle là d'un temps où André Leducq remportait l'épreuve avec 24 minutes d'avance sur le deuxième, Kurt Stöpel. Aujourd'hui, la course est bien plus cadenassée. Pour l'Espagnol Oscar Freire, le Tour serait même « la course la plus ennuyeuse de l'année. Sur les étapes de plaine, vous avez une échappée puis un sprint, et en montagne, ce sont toujours les mêmes devant. » (2011, NUsport)

Démare : "Le maillot vert se mérite"

Financièrement, le porteur du maillot vert - désignant généralement un sprinteur - et celui du maillot à pois rouges - récompensant un grimpeur - touchent la même somme sur les Champs-Elysées, 25.000 euros. Dans l'esprit, dans le coeur du public, le maillot à pois rouges domine son concurrent. Il récompense les longues chevauchées despérérées de coureurs à la rupture, touchant au but comme par miracle. C'est cette notion de spectacle qui plaît tant... et peut agacer les sprinteurs. Le Français Arnaud Démare, s'il ne participe pas encore au Tour, exprime le sentiment général de beaucoup de ses confrères : « Pour gagner le maillot à pois, il suffit de quelques bonnes échappées. Pour gagner le maillot vert, qui récompense la régularité, il faut accepter de souffrir dans le grupetto et s'accrocher dans les cols. Il se mérite. » Dès sa création en 1975, le maillot à pois accéda à la notoriété via son premier possesseur, le Belge Lucien Van Impe, qui remporta six fois au total le classement de la montagne, crée en 1933. Par la suite, il fut porté par Richard Virenque, de 1994 à 1999, avec une exception en 1998. Virenque, populaire avant de tomber pour dopage, lui permit de renforcer sa cote d'amour.

Les Français absents au palmarès

Depuis 1962, seuls trois Français, Jacques Esclassan (1977), Bernard Hinault (1979) et Laurent Jalabert (en 1992 et 1995), ont remporté le classement par points. « Je l'ai gagné facilement, nous raconte Esclassan, mais en étant régulier. » En 1977, effectivement, il termina la course sans avoir jamais levé les bras à la fin d'une étape. « Pour l'avoir, il faut marquer un maximum de point le plus souvent possible. Cela a toujours été un objectif et j'ai terminé plusieurs fois dans les trois premiers. Il faut dire que gagner une étape de plaine est très difficile : il y a 200 coureurs au départ et parfois peu de sprints massifs. » Comment explique-t-il le faible nombre de coureurs français au palmarès ?

« Déjà, nous manquons de vélodromes pour travailler le sprint. Et puis, à mon époque, nous disputions énormément de critériums, des courses d'une cinquantaine de tours avec autant de primes intermédiaires. Nous sprintions vingt, trente fois par critérium. » En 1996, Frédéric Moncassin avait échoué de peu, terminant deuxième du classement par points après avoir remporté deux étapes. La relève - Démare, Adrien Petit, Nacer Bouhanni, champion de France en titre - émerge seulement. En leur absence, il faudra attendre au moins l'année prochaine pour voir un Français en vert à Paris... et servir de porte-drapeau.

Par Maxime Mianat

Réactions à cet article3 commentaires

  • Par Bibinou, le 4 jui à 17:59

    Bibinou
    Aucune émotion.

    Il est vrai que cette année, on s'em... sur le Tour. Serait-ce, ça aussi, le changement ??? Je blague, bien sûr... Mais avec l'Equipe de France de foot ce n'était pas mieux. Attendons les JO de Londres avant de porter un jugement définitif !



    - Signaler un abus  
  • Par pasloi, le 5 jui à 02:19

    pasloi
    INSIPIDES ! . . .

    Je rejoins assez l'analyse de @Bibinou sur ce début de Tour, mais delà croire que les Jeux vont être plus propices en émotions ! . . . Grosse question, les Jeux seront un peu comme ce Tour et comme la Coupe d'Europe l'ont été: INSIPIDES.



    - Signaler un abus  
  • Par jondalar, le 5 jui à 07:29

    jondalar
    virez-le...

      Les coureurs font ce qu'ils peuvent... le gros problème c'est la "pauvreté" des commentaires...T.Adam est a "coté de la plaque" et en retard d'une ou deux "images"....heureusement que JAJA est là pour le reprendre! OU est l'interet de nous dire que "tel coureur" a terminé 11° de la 5°étape du tour du "Burkina fasso" ?... OU de nous raconter les explois d'un joueur de ping-pong....OU de Water-polo...? Moi je regarde le "T. de F." qu'il laisse JAJA et J.P. Olivier, eux ce sont des "pros"...



    - Signaler un abus  

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238710 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour