Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Lundi 15 septembre, 06:03
Accueil > Sport > Football > Montpellier champion : La magnifique histoire de Bocaly

Montpellier champion : La magnifique histoire de Bocaly

Montpellier champion de Ligue 1


Le titre de champion de France remporté ce dimanche avec Montpellier n'est pas le premier de Garry Bocaly, le défenseur latéral déjà titré en 2010 avec l'OM. Pourtant, ce second sacre lui a sans aucun doute procuré de plus belles émotions.

Garry Bocaly a longuement communié avec le public montpelliérain dimanche à l'Abbé-Deschamps
Garry Bocaly a longuement communié avec le public montpelliérain dimanche à l'Abbé-Deschamps AFP/Jeff Pachoud

A 24 ans, Garry Bocaly, le discret latéral droit de Montpellier est devenu champion de France pour la deuxième fois de sa carrière. Beaucoup l'on certainement effacé de leur mémoire, mais le natif de Schoelcher, en Martinique, a aussi été titré avec l'OM il y a deux ans puisqu'avant d'être prêté au club héraultais en janvier 2010, il avait disputé quatre rencontres sous la tunique olympienne. Si on n'oublie jamais une première fois, le deuxième titre de Bocaly a sans aucun doute davantage de saveur parce qu'il a amplement contribué à ce que le MHSC le décroche. Formé à l'OM, Garry Bocaly découvre l'élite avec le club olympien lors de la saison 2005-2006 durant laquelle il ne jouera qu'une seule rencontre : le fameux PSG-OM où les dirigeants phocéens ont envoyé les Minots au Parc des Princes. Ceux-ci avaient courageusement arraché un match nul (0-0) écrivant l'une des pages les plus incroyables des Clasicos.

Peu utilisé à Marseille, Bocaly est prêté une première fois à Libourne en Ligue 2, lors de la saison 2007-2008. Lors de l'exercice suivant, il effectue un premier passage à Montpellier toujours en L2. Le défenseur réalise une excellente saison et participe à la montée de la formation héraultaise en Ligue 1 en disputant 35 rencontres et en marquant 4 buts... avant de retourner une fois de plus à Marseille où il ne restera finalement que durant la première partie de saison. Les dirigeants montpelliérains finiront par lever l'option d'achat et le Martiniquais pourra enfin se stabiliser et devenir l'un des hommes de base de l'équipe de René Girard. Vingt-neuf matches disputés la saison passée (3 buts marqués), 34 cette saison, dont 33 comme titulaire : celui qui a connu toutes les sélections de jeune de l'équipe de France des – 16 ans jusqu'aux Espoirs est bel et bien l'un des grands artisans du titre. « Le football, ça va vite. Beaucoup oublient que je n'ai que 24 ans, lâche Bocaly avec son accent créole sur la pelouse du stade de l'Abbé-Deschamps pour expliquer que malgré son parcours tortueux, il est encore très jeune. Je ne regrette pas mon choix d'être venu à Montpellier », jure-t-il.

Bocaly : "C'est incroyable, il faut savourer ces moments"

Devant le virage des supporters montpelliérains en fusion, Garry Bocaly est rejoint par une partie de sa famille venue exprès de Martinique pour assister au sacre de l'enfant prodige. « C'est le première fois que je viens voir un match en métropole et dire qu' il y a un an on préparait son mariage et maintenant, nous sommes là pour le titre », nous confie la marraine du défenseur à la tresse encore plus euphorique que son filleul. Bocaly, lui, essaye de réaliser ce qui lui arrive. Un sourire lui barre le visage, mais le défenseur semble ailleurs. « C'est incroyable, il faut savourer ces moments. Il n'y a pas de mot pour les décrire », déclare-t-il, ému.

A plusieurs reprises, le latéral droit répètera que « c'est magnifique ». Il promet que l'équipe n'a jamais douté durant ce match fou à Auxerre où les supporters de l'AJA ont provoqué deux interruptions d'une vingtaine de minutes, et ce même quand elle a su le résultat du PSG. «  Il ne fallait pas tomber dans le stress et on devait faire le boulot. On n'a pas lâché jusqu'au bout ». Avant de le laisser communier avec le public, on lui demande si, en tant qu'ancien marseillais, il ressent une fierté particulière d'avoir chiper le titre au PSG. « Paris ou Lille c'était pareil, l'essentiel était d'avoir ce titre c'est vraiment grandiose ». Pas de doute, Garry Bocaly est devenu un Pailladin.

De notre envoyée spéciale à Auxerre, Syanie Dalmat

FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403560 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391630 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238620 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186340 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Tour de France 2011

    Programmes TV du jour