1er mai

Jeudi, Septembre 20, 2018 - 13:00
Le couple violenté par Alexandre Benalla et Vincent Crase le 1er mai dernier a été entendu mercredi par les enquêteurs. Ceux-ci ont reconnu les violences contre des CRS, immortalisées par une vidéo, mais nient être venus pour manifester à l'origine. Alexandre Benalla les avait présentés comme "les deux personnes les plus virulentes" du groupe.
Mercredi, Septembre 19, 2018 - 12:05
Entre deux questions sur son rôle à l'Elysée, les sénateurs ont évoqué ce mercredi avec Alexandre Benalla son passage comme garde du corps de Benoît Battistelli, ancien président de l'Office européen des brevets. Un patron particulièrement critiqué pour sa gestion musclée du personnel.
Mercredi, Septembre 19, 2018 - 10:38
Vincent Crase, mis en cause comme Alexandre Benalla pour les violences commises le 1er mai, est l'auteur d'un obscure recueil de poésie. Celui-ci évoque plusieurs symboles ou éléments mythologiques constitutifs de la pensée nazie, ainsi que des références à la Seconde Guerre mondiale dans des termes ambigus.
Mercredi, Septembre 19, 2018 - 07:17
Selon "Le Canard enchaîné", Alexandre Benalla s'est rendu à Londres début septembre où il a rencontré un homme fiché S. Un individu identifié comme un proche du sulfureux Alexandre Djouhri. L'hebdomadaire pointe également des errements concernant les fouilles menées par les enquêteurs dans cette affaire.
Mardi, Septembre 18, 2018 - 14:41
L'audition d'Alexandre Benalla devant les sénateurs a provoqué un vaste débat, l'exécutif mettant notamment en garde contre une atteinte à la séparation des pouvoirs, et le principal intéressé ayant prévenu qu'il se réservait le droit de ne pas répondre. Jean-Philippe Morel, avocat au barreau de Dijon, revient pour France-Soir sur les prérogatives des commissions d'enquête parlementaires, les droits et devoirs des personnes interrogées et l'épineuse question de la séparation des pouvoirs.
Mercredi, Septembre 12, 2018 - 10:42
Alexandre Benalla se rendra mercredi 19 à la convocation des sénateurs. Se disant "menacé" par cette commission d'enquête "illégitime" qui "bafoue la démocratie" pour exister politiquement, il a déjà laisser entendre qu'il ne répondrait pas à de nombreuses questions.
Mercredi, Août 1, 2018 - 12:45
"Le Monde" ce mercredi 1er août un portrait de Vincent Crase, agrémenté du témoignage de l'intéressé recueilli juste avant la révélation de l'affaire. L'homme y est décrit comme un ami proche d'Alexandre Benalla ayant évolué professionnellement dans l'ombre de celui par qui le scandale est arrivé.
Mardi, Juillet 31, 2018 - 07:55
Alexandre Benalla avait dans les médias déclaré s'être cantonné à un rôle d'observateur, le 1er mai dernier au Jardin des plantes, alors que des images confuses suggéraient qu'il avait participé à une interpellation avec Vincent Crase et Philippe Mizerski. Une nouvelle vidéo diffusée lundi par Franceinfo le montre en train de traîner un homme, et met à mal sa défense.
Samedi, Juillet 28, 2018 - 11:48
Une nouvelle vidéo, dévoilée vendredi, fait état d'une nouvelle arrestation de la par de Vincent Crase et Alexandre Benalla lors des manifestations du 1er mai dernier. L e court film montre les deux hommes procéder à l'interpellation musclée de deux manifestants, ceux-ci ont porté plainte jeudi.
Mercredi, Juillet 25, 2018 - 17:11
Patrick Strzoda a confirmé ce mercredi devant les sénateurs qu'Alexandre Benalla avait bien touché l'intégralité de son salaire prévu dans son contrat au mois de mai (et de juin), et ce malgré sa sanction. Celle-ci sera en réalité appliquée sur son solde de congés payés, dû suite à son licenciement désormais acté. Une subtilité qui fait peser un peu plus encore l'hypothèse d'une sanction de façade, sans réalité effective dans les faits.
Mercredi, Juillet 25, 2018 - 14:44
Eric Bio-Farina, commandant militaire de l’Élysée, a expliqué ce mercredi en commission que Vincent Crase n'était pas à la manifestation le 1er mai à la demande de la présidence de la République, mais de son propre chef, "en tant que citoyen".
Mardi, Juillet 24, 2018 - 10:50
Les auditions devant la commission d'enquête sur l'affaire Benalla font planer une sanction sur ceux qui seraient tentés de mentir. En effet, les témoins prêtent désormais serment et encourent la prison en cas de faux témoignage.

Pages