Bruno Roger-Petit

Lundi, Septembre 17, 2018 - 18:47

François Hollande s'est laissé aller à une petite plaisanterie sur le sujet des produits dérivés de l'Elysée dimanche. Notamment sur les mugs censés venir de Limoges.

Lundi, Septembre 17, 2018 - 14:41

Selon une information dévoilée par "Quotidien", Alexandre Benalla aurait déclaré lors de sa garde à vue le 20 juillet être en charge de la mise en place de la boutique de l'Elysée. Cette dernière a été décriée pour ses tarifs jugés abusifs.

Lundi, Juillet 23, 2018 - 09:38

Gérard Collomb est auditionné ce lundi matin par une commission d'enquête parlementaire à l'Assemblée nationale suite à l'affaire Alexandre Benalla. Le ministre de l’Intérieur doit s’expliquer sur les éventuels manquements de son administration dans le traitement de ce qui apparaît désormais comme un scandale d'Etat.

Lundi, Juillet 23, 2018 - 08:39

Emmanuel Macron a demandé dimanche au secrétaire général de l'Elysée de travailler à une réorganisation des services et éviter de "nouveaux dysfonctionnements". Il a souligné le caractère "choquant et inacceptable" des faits commis par Alexandre Benalla le 1er mai.

Lundi, Juillet 23, 2018 - 07:26

Placé en garde à vue vendredi, Alexandre Benalla a livré aux policiers ses explications sur la violence de son comportement lors des défilés du 1er mai. Il a été mise en examen dimanche soir.

Samedi, Juillet 21, 2018 - 15:20

Identifié en train de violenter des manifestants le 1er mai, Alexandre Benalla a été placé en garde à vue. Le rôle de ce passionné de sécurité auprès du président de la République interroge désormais. Port d'arme, dépassement de fonction ou logement au frais de l'Elysée sont interprétés comme autant de traitements de faveur.

Samedi, Juillet 21, 2018 - 10:11

L'Elysée a tenté de désamorcer le scandale Benalla en affirmant que celui-ci, après sa suspension de 15 jours, avait vu ses attributions nettement réduites. Mais des images le montrant aux côtés d'Emmanuel Macron viennent mettre à mal cette défense.

Vendredi, Juillet 20, 2018 - 20:11

Au courant dès le 2 mai des violences exercée en marge de la fête du travail par Alexandre Benalla et Vincent Crase contre des manifestants, l'exécutif a tenté d'étouffer l'affaire. Sanctionnés légèrement les deux hommes ne se sont pas fait discrets pour autant.

Vendredi, Juillet 20, 2018 - 16:53

Le très proche collaborateur d'Emmanuel Macron Alexandre Benalla, que des images montrent frapper un jeune homme le 1er mai, a provoqué un scandale qui touche les plus hauts sommets de l'Etat. Retour sur une polémique aux multiples rebondissements.

Jeudi, Juillet 19, 2018 - 10:40

Lors d'une déclaration, le porte-parole de l'Elysée Bruno Roger-Petit a confirmé qu'un deuxième collaborateur est impliqué dans les violences en marge de la manifestation du 1er mai à Paris. L'individu, un réserviste de la gendarmerie, a été sanctionné.