Cédric Herrou

Mardi, Août 8, 2017 - 14:44

Ce mardi, Cédric Herrou a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour aide à l’immigration clandestine mardi par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. L'agriculteur a dénoncé une justice qui "applique des idées d'extrême droite".

Mardi, Août 8, 2017 - 10:30

Cédric Herrou, principale figure de l'association d'aide et de défense des migrants Roya Citoyenne, a été condamné ce mardi à quatre mois de prison avec sursis pour aide à l'immigration clandestine. Un peine qui relance le débat du délit de solidarité.

Vendredi, Février 10, 2017 - 09:52

Poursuivi pour le soutien actif apporté à des migrants irréguliers, l'agriculteur Cédric Herrou a écopé de 3.000 euros d'amende avec sursis. Il a été relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés, notamment l'installation de migrants dans un centre de vacances désaffecté de la SNCF

Dimanche, Février 5, 2017 - 15:03

Alors que le procès de Cédric Herrou, agriculteur de 37 ans jugé pour avoir aidé des migrants près de la frontière italienne, est prévu vendredi, les collectifs et autres associations vont multiplier leurs actions de soutien toute la semaine. Un grand rassemblement est notamment prévu à Paris jeudi.

Vendredi, Janvier 20, 2017 - 12:32

Au lendemain de la nouvelle interpellation de Cédric Herrou, son frère et une militante du collectif d'aide aux migrants "Roya Citoyenne", ont été arrêtés et placés à leur tour en garde à vue jeudi. Ils ont été interpellés lors d'une perquisition sur l'exploitation agricole de Cédric Herrou à Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes).

Jeudi, Janvier 19, 2017 - 10:57

Pour avoir aidé des migrants à l'automne, l'agriculteur Cédric Herrou risque huit mois de prison avec sursis. L'homme de 37 ans a de nouveau été placé en garde à vue pour infraction à la législation sur les étrangers.

Mercredi, Janvier 4, 2017 - 14:37

Le procès de Cédric Herrou, jugé pour avoir aidé des migrants près de la frontière franco-italienne, s'ouvre ce mercredi à Nice. C'est l'installation sans autorisation d'une cinquantaine d'Erythréens dans un centre de vacances SNCF désaffecté à Saint-Dalmas-de-Tende qui lui vaut ces poursuites.