Dioxyde de titane

Mercredi, Avril 17, 2019 - 19:50

Les ministères de l'Ecologie et de l'Economie ont indiqué ce mercredi 17 que le dioxyde de titane, un additif plus connu sous le nom E171, serait interdit dans les denrées alimentaires dès le 1er janvier 2020. On retrouve cette substance dans les bonbons ou même les dentifrices, elle pourrait être dangereuse pour la santé.

Vendredi, Janvier 11, 2019 - 14:08

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a refusé de signer l'arrêté suspendant l'utilisation du colorant E171 (dioxyde de titane), malgré le vote de cette mesure par le Parlement en novembre. Il invoque des études contradictoires sur le risque cancérigène de ce produit notamment présent dans les bonbons, préférant ne pas l'interdire par précaution.

Vendredi, Mai 18, 2018 - 10:48

Le gouvernement a annoncé vouloir suspendre d'ici la fin de l'année l'utilisation du dioxyde de titane E171 dans les produits alimentaires. Additif qui favorise les cancer du rectum et du colon, il est présent dans de nombreux bonbons mais aussi d'autres produits.

Vendredi, Mars 23, 2018 - 15:18

Selon une enquête de 60 millions de consommateurs, publiée ce vendredi, six médicaments vendus sans ordonnance en pharmacie présenteraient des traces de dioxyde de titane, un additif colorant susceptible d’être présent sous forme de nanoparticules.

Jeudi, Mars 8, 2018 - 10:57

Des chercheurs de l'Inserm et du CNRS se sont récemment penchés sur le mystère des tatouages indélébiles et ont découvert que, sous la peau, des cellules immunitaires renfermant le pigment se renouvelaient constamment et assuraient la "survie" du motif.

Mardi, Septembre 12, 2017 - 19:45

Une étude scientifique a révélé ce mardi la présence de dioxyde de titane, sous forme de nanoparticules, dans les ganglions lymphatiques de certaines personnes tatouées. Les professionnels de santé, qui ne mesurent pas encore l'étendue exacte des dégâts, recommandent de bien se renseigner sur la composition chimique des produits utilisés.

Jeudi, Août 24, 2017 - 11:01

Des additifs sont présents sous forme de nanoparticules dans des sucreries sans que ce soit spécifié, dénonce le magazine "60 Millions de Consommateurs" dans son édition de septembre. Il s'agit de dioxyde de titane, une molécule susceptible de provoquer des lésions cancéreuses.