Droit de l'enfant

Jeudi, Septembre 22, 2016 - 12:24

Brûlures, cicatrices, doigts déformés... San Kay Khine ne cesse de regarder ses mains meurtries, qui sont un constant rappel des années qu'elle vient de passer comme enfant esclave auprès d'un tailleur à Rangoun, la capitale économique birmane.