Ecoutes

Mardi, Avril 12, 2016 - 20:05
Selon les informations du "Monde", la DGSE aurait surveillé Thierry Solère en 2012 alors qu'il faisait campagne pour les législatives dans les Hauts-de-Seine. Suite à ces révélations, Claude Guéant a demandé ce mardi au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de "diligenter une enquête, et éventuellement de saisir la justice".
Mardi, Avril 12, 2016 - 15:37
Thierry Solere (LR), aurait été écouté alors qu'il était candidat aux législatives 2012 dans les Hauts-de-Seine face au ministre de l'Intérieur d'alors Claude Guéant, révèle ce mardi "Le Monde".
Mardi, Mars 22, 2016 - 16:05
La Cour de cassation a validé ce mardi les fameuses écoutes des conversations entre l'avocat de Nicolas Sarkozy, Me Thierry Herzog, et le juge Azibert. L'ancien président est soupçonné d'avoir voulu obtenir des informations sur l'affaire Bettencourt, dans laquelle il a depuis été blanchi.
Jeudi, Mars 17, 2016 - 09:30
De nombreux manifestants brésiliens ont réclamé mercredi la démission de la présidente Dilma Roussef, prise dans un scandale de corruption. Des écoutes téléphoniques supposent qu'elle aurait offert à son prédécesseur, Lula, un siège de ministre pour lui éviter des déboires judiciaires.
Mardi, Février 16, 2016 - 13:46
Depuis la fin de son quinquennat en 2012, le nom de Nicolas Sarkozy a été cité, sans qu'il y ait forcément de poursuites, dans de nombreuses affaires. Il a déjà été mis hors de cause dans plusieurs d'entre elles, mais reste inquiété dans d'autres. L'ancien président de la République a été convoqué par les juges ce mardi dans le cadre de celle des comptes de campagne.
Dimanche, Février 7, 2016 - 09:56
Les deux magistrates chargées de l'enquête sur les écoutes de Nicolas Sarkozy, soupçonné d'avoir tenté de corrompre un magistrat afin d'obtenir des informations couvertes par le secret judiciaire, ont fini leurs investigations. La Cour de cassation doit se prononcer le 22 mars sur la validité des écoutes.
Jeudi, Janvier 28, 2016 - 14:47
L'avocat général de la Cour de cassation où est jugé l'"affaire des écoutes", aussi appelée "affaire Bismuth", du nom de la ligne téléphonique ouverte sous un faux nom par Nicolas Sarkozy, visant l'ancien chef de l'Etat, a préconisé de valider les enregistrements de la police. Ceux-ci, qui avaient permis de révéler que lex-président était, via son avocat, informé par un juge sur les enquêtes le concernant, sont jugées irrégulières par l'avocat de Nicolas Sarkozy.

Pages