Glock

Lundi, Septembre 24, 2018 - 19:56
Médiapart dévoile ce lundi une photo d'Alexandre Benalla tenant une arme et qui aurait été prise durant la campagne d'Emmanuel Macron. L'homme n'avait alors pas de permis de port d'arme et assure n'en avoir jamais portée à l'époque en dehors du QG de campagne. Il dénonce une nouvelle "fake news".
Jeudi, Août 23, 2018 - 08:42
Pendant la garde à vue d'Alexandre benlla, la police avait cherché à interroger Myriam, sa compagne. Mais n'est jamais parvenue à la trouver. Ce jeudi, elle n'a toujours pas été auditionnée.
Lundi, Août 20, 2018 - 08:36
Un agent de sécurité du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) du Barp en Gironde, âgé de 31 ans, a reçu une balle dans la tête, lors d’une séance d’entraînement, samedi. Un de ses collègues, est en garde à vue.
Mercredi, Août 8, 2018 - 11:49
Lors de son audition par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, Michel Delpuech avait laissé entendre qu'il ne connaissait pas Alexandre Benalla. Pourtant "Le Canard enchaîné" dévoile ce mercredi une carte de visite portant quelques mots chaleureux du préfet de police à l'attention de celui qui était alors chargé de mission à l'Elysée.
Mardi, Août 7, 2018 - 12:48
Selon une information du journal "Le Monde", le couple molesté place de la Contrescarpe par Alexandre Benalla et Vincent Crase, et qui a ensuite été arrêté, n'a pas dissimulé son identité. Les deux trentenaires ont échappé aux poursuites du fait du nombre important d'arrestations le 1er mai et de la faible gravité des actes qui leur étaient reprochés.
Lundi, Août 6, 2018 - 10:03
Alexandre Benalla ne sera pas resté longtemps sans profession. Selon le magazine "Closer" il serait actuellement le garde du corps d'Ayem et de son fils Aydin.
Mercredi, Août 1, 2018 - 10:03
Alexandre Benalla possédait un véritable arsenal qu'il cachait en lieu sûr, rapporte "Le Point". Trois pistolets automatiques et un fusil à pompe que l’ancien chargé de mission a tardé à remettre à la justice.
Mardi, Juillet 24, 2018 - 15:38
Presque une semaine après la révélation de l'affaire Benalla, la chaîne exacte des responsabilités est encore incertaine, les interlocuteurs se renvoyant la balle. Le chargé de mission d'Emmanuel Macron a expliqué pour sa défense avoir eu l'autorisation d'un membre du cabinet du préfet de police de Paris.