Jura

Lundi, Novembre 13, 2017 - 17:35
Samedi dernier, "Chroniques criminelles" (NT1) proposait une émission dédiée à la disparition de Maëlys de Araujo, dans un format où les équipes pouvaient intervenir en cas de révélation soudaine sur l'affaire loin d'être élucidée. "Enquêtes criminelles" (W9) prépare aussi un programme spécial dans le cadre d'une diffusion potentiellement en direct.
Lundi, Novembre 13, 2017 - 11:55
L'affaire de la disparition de Maëlys continue de susciter les passions. L'émission "Chroniques criminelles" a diffusé un reportage pour lequel les équipes de la chaîne étaient prêtes à intervenir en dernière minute en cas de révélation soudaine. Sur le terrain, les recherches se poursuivent, sans résultat.
Vendredi, Novembre 10, 2017 - 10:21
Mis en examen et placé en détention depuis le 3 septembre, Nordahl Lelandais n'a plus été auditionné par les juges. En cause: une requête en nullité déposée par l'avocat de l'ancien militaire qui conteste la régularité des premières auditions en garde à vue. Cette défense technique bloque pour l'instant l'avancée de l'enquête sur ce dossier sensible et où le principal suspect clame son innocence.
Jeudi, Novembre 9, 2017 - 13:11
Cela fait presque 11 semaines que la petite Maëlys de Araujo a disparu sur le parking de la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin (Isère). Le principal suspect, Nordahl Lelandais, clame son innocence. Il s'est absenté à plusieurs reprises au cours de la soirée pour, selon certaines sources, voire même sa défense, ravitailler en drogues la fête. La véracité ou non de cette déclaration pourrait être une clé de l'énigme.
Mercredi, Novembre 8, 2017 - 18:00
INFO FRANCE-SOIR - Presque 11 semaines que la petite Maëlys de Araujo a disparu lors d'une soirée de mariage à Pont-de-Beauvoisin. Un homme, Nordahl Lelandais, placé en détention provisoire, est toujours le seul suspect de l'enlèvement. Celui-ci clame son innocence, malgré plusieurs éléments ambigus dans sa version des faits. Sur les réseaux sociaux, la tension entre les deux familles est palpable.
Mardi, Novembre 7, 2017 - 17:42
Cela fait plus de dix semaines que la petite Maëlys de Araujo a été enlevé sur le parking de la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin en Isère. Les critiques sur le non-déclenchement de l'alerte enlèvement restent vivaces et une pétition lancée presque deux mois après les faits vient de recueillir un nombre de signatures déjà conséquent.
Samedi, Novembre 4, 2017 - 16:44
Dimanche, la petite Maëlys de Arujo, qui a disparu depuis plus de deux mois, aura neuf ans. Alors que l'enquête piétine, et que Nordahl Lelandais -le principal suspect- reste muet, la famille de la fillette a choisi ce jour-là pour organiser un lâcher de ballons.
Jeudi, Novembre 2, 2017 - 20:30
Cela fait déjà plus de deux mois que Maëlys de Araujo a disparu et, dans l'attente d'une nouvelle audition de Nordahl L., l'enquête semble piétiner. Dans les pages du "Dauphiné libéré", Michel Serrano le maire de Pont-de-Beauvoisin (Isère) témoigne de son désarroi, lui qui était présent un court instant à la salle polyvalente pour saluer les mariés.
Vendredi, Octobre 27, 2017 - 12:14
Cela fait deux mois que la petite Maëlys de Araujo a disparu sur le parking de la salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin en Isère. Et le mouvement de solidarité pour les parents ne se dément pas, avec une cagnotte créée sur le site Leetchi.com pour aider des parents, la mère continuant à mettre sa profession entre parenthèses. Or, la plateforme de collecte prend une commission pour ce genre de démarche et si elle accepte parfois d'exonérer de frais un élan de solidarité, selon nos informations, elle ne le fera pas pour Maëlys.
Mardi, Octobre 24, 2017 - 11:50
Cela fera bientôt huit semaines que la petite Maëlys de Araujo a disparu sur le parking de la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin (Isère).
Lundi, Octobre 23, 2017 - 17:18
Les parents de Maëlys de Araujo ainsi que la sœur de cette dernière ont regagné leur village du Jura, a-t-on appris samedi. Mais la solidarité des anonymes, comme l'enquête, ne s'arrête pas pour autant.
Jeudi, Septembre 7, 2017 - 16:59
Des touristes visitant l'Eglise de Château-Chalon (Jura) ont découvert que les bénitiers étaient remplis d'eau-de-vie, révélait mercredi France Bleu. Ils ont cru à une tradition viticole et ont prévenu le maire.

Pages