L

Vendredi, Janvier 19, 2018 - 15:15
Selon BFMTV, l'un des témoins qui avait livré une version de la soirée favorable à Nordahl Lelandais (et qu'avait repris Alain Jakubowicz pour défendre son client) a changé d'avis. Le suspect se voit donc un peu plus accablé par la délicate question de l'heure de disparition de l'enfant, sur laquelle des zones d'ombre persistent.
Jeudi, Janvier 18, 2018 - 14:37
Maëlys aurait été identifiée par ses parents dans la voiture du suspect Nordahl Lelandais. Un détail bien précis aurait attiré l'attention de sa mère, Jennifer Cleyet-Marrel. La version de l'avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, est mise à mal.
Jeudi, Janvier 18, 2018 - 09:43
Jennifer Cleyet-Marrel, mère de la petite Maëlys disparue fin août au Pont-de-Beauvoisin (Isère), a partagé un message sur Facebook lundi où la tante de la petite fille dénonce une justice "incapable de faire parler" le principal suspect, Nordahl Lelandais. Un homme qu'elle décrit comme "un psychopathe".
Mercredi, Janvier 17, 2018 - 19:55
Rien n'échappe aux yeux d'une mère. Selon les informations rapportées par "Le Parisien", la maman de la petite Maëlys a visionné les images de vidéosurveillance dont disposent les enquêteurs. Elle a reconnu formellement un détail de la robe que portait sa fille le soir de sa disparition.
Mercredi, Janvier 17, 2018 - 16:52
Nordahl Lelandais a déposé une demande de remise en liberté dans l'affaire Maëlys pour laquelle il est placé en détention provisoire. Si cette démarche n'a aucune chance ou presque d'aboutir, elle correspond à une stratégie cohérente pour le suspect qui clame son innocence.
Mercredi, Janvier 17, 2018 - 10:04
L'avocat de Nordahl Lelandais, maître Alain Jakubowicz, a déposé une demande de remise en liberté de son client, a-t-on appris ce mercredi. Les chances de voir sortir de prison le suspect numéro 1 de la disparition de la petite fille sont toutefois quasiment nulles.
Vendredi, Janvier 12, 2018 - 15:01
Sur le compte de l'un des principaux groupes de soutien à la famille de Maëlys, c'est un message poignant qui est apparu: celui de la compagne du père bilogique de Fiona. L'enfant de cinq ans a disparu en 2013, et l'absence de corps n'a jamais empêché la justice de suivre son cours, malgré les zones d'ombre. Le procès en appel de la mère et de son compagnon s'ouvre le 29 janvier.
Jeudi, Janvier 11, 2018 - 09:38
Selon BFMTV, la justice va procéder à des vérifications concernant l'emploi du temps de Nordahl Lelandais dans le cadre des enquêtes sur les disparitions de Lucas Tronche et d'Antoine Zoia, deux adolescents qui se sont volatilisés dans le Gard. L'ancien militaire, soupçonné des enlèvements et des meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer fréquentait en effet le département.
Mercredi, Janvier 10, 2018 - 12:56
Quatre mois et demi après la disparition de la petite Maëlys de Araujo, la passion autour de l'affaire ne retombe pas sur les réseaux sociaux. Les internautes passionnés par l'affaire sont cependant interloqués par le manque d'éléments nouveaux et une tension reste palpable dans les échanges.
Dimanche, Janvier 7, 2018 - 12:42
Dans la nuit du 24 au 25 décembre, le petit sapin érigé devant la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin avait brûlé sans raison apparente, ce qui avait alimenté la piste d'un incendie volontaire. Les faits avaient scandalisé la commune et la famille de l'enfant disparue. Mais l'enquête de la gendarmerie s'oriente aujourd'hui vers la piste accidentelle.
Samedi, Janvier 6, 2018 - 12:44
Quatre mois et demi après sa disparition, les investigations ne parviennent toujours pas à savoir ce qui est arrivé à la petite Maëlys de Araujo. Le principal suspect, Nordahl Lelandais, nie son implication et aucun corps n'a jamais été retrouvé malgré des recherches massives. L'avis de recherche de la fillette va être de nouveau diffusé sur des panneaux géants à la demande d'un "collectif" investi dans l'enquête.
Mardi, Janvier 2, 2018 - 16:06
A Pont-de-Beauvoisin, si le calme semble revenu quatre mois après la disparition de Maëlys de Araujo, le mystère autour de l'enfant occupe les esprits. Autour des banderoles dressées devant la salle polyvalente, des anonymes continuent à venir se recueillir.

Pages