Milieu naturel

Vendredi, Mars 9, 2018 - 16:51
Le 19 février dernier, le gouvernement a présenté le quatrième plan national d’actions sur le loup dont l'objectif est de permettre la viabilité de cette espèce protégée, un projet qui ne satisfait ni les associations de défense animale ni les éleveurs. Pour "France-Soir", Lalia Andasmas, juriste spécialisée dans le droit animalier, explique les raisons pour lesquelles ils le rejettent en bloc et revient sur le débat autour de la présence du loup en France.