Reliquat

Mercredi, Juillet 18, 2018 - 12:36
Le taux neutre du prélèvement à la source a peu de succès malgré les craintes des contribuables sur la confidentialité de leur situation fiscale. L'échec du taux neutre est le signe d'une mesure qui derrière l'apparence de la simplicité révèle des effets pervers. Jean-Yves Archer, spécialiste des finances publiques et dirigeant du cabinet Archer, décrypte pour "France-Soir"ce qui se cache derrière ce manque d'engouement.