Steeve Briois

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  
Jeudi, Avril 19, 2018 - 17:36

Contrairement à ce qu’a publié "L’Essor de la Gendarmerie", la famille d’Arnaud Beltrame n’a pas communiqué d’instruction concernant l’usage de son nom. Sa mère a démenti interdire aux mairies Front national de baptiser des rues au nom du gendarme.

Jeudi, Avril 19, 2018 - 15:36

Alors que la famille d'Arnaud Beltrame refuse que les mairies Front national baptisent des rues au nom du gendarme, le maire FN d'Hénin-Beaumont a fait savoir qu'il se passerait de leur accord. "Je ne veux pas polémiquer avec sa famille, mais Arnaud Beltrame appartient à la nation toute entière!", a fait savoir Steeve Briois.

Mardi, Janvier 17, 2017 - 17:02

La montée en puissance de la candidature d'Emmanuel Macron n'inquiète pas Marine Le Pen. Elle a estimé d'ailleurs ce mardi qu'il s'agirait d'un "cadeau".

Lundi, Janvier 16, 2017 - 14:44

La présidente du Front national a accusé ce lundi matin Emmanuel Macron d'être le "candidat des médias", pointant du doigt la "fascination puérile", selon elle, qu'ont les médias pour lui. Fascination qu'elle a assimilé à l'admiration des fans pour un célèbre chanteur canadien...

Dimanche, Janvier 15, 2017 - 14:36

Steeve Briois s'en est pris à Emmanuel Macron après ses propos tabagisme et de l'alcoolisme des habitants du bassin minier samedi. Le maire frontiste de Hénin-Beaumont a fustigé "le mépris de classe" de l'ancien ministre.

Vendredi, Décembre 16, 2016 - 19:40

Le maire FN d'Hénin-Beaumont Steeve Briois est visé par une plainte pour "provocation à la discrimination" déposée mercredi au tribunal de Béthune. Le 7 octobre, le conseil municipal d'Hénin-Beaumont, ville de 27.000 habitants de l'ex-bassin minier passé au Front national en 2014, avait voté la motion "Ma commune sans migrants".

Vendredi, Octobre 7, 2016 - 17:52

A Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le conseil municipal dominé par le Front national, a voté ce vendredi la motion "Ma commune sans migrants". Si aucun projet connu de centre d'accueil officiel n'existe dans le département, il s'agit pour le maire Steeve Briois d'une mesure symbolique. Car pour lui, "le problème numéro 1 dans les prochaines années en France va être l'immigration".