Air France: 1.000 suppressions de postes en 2016

Annonce du PDG

Air France: 1.000 suppressions de postes en 2016

Publié le :

Jeudi 22 Octobre 2015 - 17:37

Mise à jour :

Jeudi 22 Octobre 2015 - 17:45
Alors que les salariés d'Air France ont manifesté ce jeudi devant l'Assemblée nationale, la direction a confirmé en comité central d'entreprise la suppression de 1.000 emplois en 2016.
©Louis Nastro/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le comité d'entreprise d'Air France s'est achevé ce jeudi 22 sans que davantage d'informations aient été apportées aux salariés concernant les réductions d'effectifs. Le PDG d'Air France a simplement confirmé 1.000 départs volontaires en 2016.  "Le seul chiffre qui a été confirmé ce matin, dans l'hypothèse où nous partions bien dans cette dynamique de négociation, c'est que les seuls départs que nous envisageons pour 2016 ce sont des départs volontaires et pour 1.000 postes", a dit Frédéric Gagey.

Alors que ce comité s'est déroulé sous protection policière dans un hôtel particulier du 16e arrondissement de Paris, un peu plus d'un millier de salariés manifestaient devant l'Assemblé nationale pour défendre l'emploi et soutenir cinq de leurs collègues poursuivis pour violences en réunion lors du précédent comité d'entreprise. Mis à pied sans salaire, ces salariés sont soupçonnés d'être impliqués dans l'agression des deux dirigeants dont les chemises avaient été réduites en lambeaux. Ils seront jugés le 2 décembre. 

Air France, qui a déjà perdu 5.500 postes entre 2012 et 2014, subit des difficultés depuis que direction et pilotes ont échoué à s'entendre sur un plan de développement prévoyant que tous les navigants volent une centaine d'heures de plus par an non rémunérées. Faute d'accord, la compagnie a présenté le 5 octobre un plan de "restructuration" menaçant 300 emplois de pilotes, 900 d'hôtesses et stewards, 1.700 au sol, sur 2016-2017. Actionnaire à hauteur de 17% du capital de la compagnie aérienne, l'Etat est pointé du doigt par les syndicats qui lui reprochent l'augmentation récente des redevances aéroportuaires, au détriment d'Air France, et l'octroi de droits de trafic en région aux compagnies concurrentes, notamment du Golfe persique. Dans le même temps, Air France a menacé de réduire son offre long-courrier de 10% sur deux ans, en cas de nouvel échec des négociations.

 

Lors du CE de ce jeudi, la direction d'Air France a confirmé la suppression de 1.000 postes en 2016 par des départs volontaires.

Commentaires

-