Air France: reprise des discussions avec les syndicats d'hôtesses et de stewarts

Air France: reprise des discussions avec les syndicats d'hôtesses et de stewarts

Publié le :

Mercredi 24 Août 2016 - 11:06

Mise à jour :

Mercredi 24 Août 2016 - 11:06
©Jacky Naegelen/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Après une semaine de grève fin juillet qui s'était avérée coûteuse pour Air France, les discussions redémarrent ce mercredi entre direction et syndicats de stewards et hôtesses, prélude à une rentrée qui s'annonce délicate pour la compagnie.

Direction d'Air France et syndicats d'hôtesses et stewards ont relancé ce mercredi 24 au matin les discussions à propos de leur accord collectif, plus de trois semaines après une grève du personnel de la compagnie, a-t-on appris de source syndicale.

La rencontre, commencée peu après 10h au siège de la compagnie à Roissy, entre le DRH Gilles Gateau et les trois syndicats représentatifs de la profession, vise à établir une méthode et un calendrier pour les négociations futures, sans discuter du contenu.

Elle survient après la grève de sept jours menée par le SNPNC/FO et l'Unsa-PNC (46% à eux deux), en plein chassé-croisé estival, qui a conduit à l'annulation de 1.400 vols et coûté environ 90 millions d'euros, selon l'entreprise. Il s'agit d'une "réunion classique et formelle", une "reprise de contact" portant principalement sur la "méthode" et non sur le fond, disent plusieurs négociateurs.

Depuis le printemps, les deux camps négocient le contenu du futur accord régissant les conditions de travail et de carrière des quelque 13.600 personnels navigants commerciaux (PNC) d'Air France. Le texte actuellement en vigueur expire le 31 octobre.

La grève a été déclenchée après une ultime proposition de la direction: prolonger l'accord actuel, quasiment à l'identique, pendant 17 mois. Les syndicats l'ont rejeté, réclamant une durée minimum de 5 ans.

A l'issue du conflit, la direction a annoncé le maintien de l'accord existant jusqu'en février 2017, le temps de mener à bien des "négociations sérieuses et sereines", selon elle. Les discussions devraient donc s'étaler encore sur plusieurs mois, d'autant que l'entreprise souhaite intégrer, dans son projet final, les composantes du projet industriel que Jean-Marc Janaillac, nouveau patron d'Air France-KLM, rendra public début novembre.

 

 

Direction d'Air France et syndicats d'hôtesses et stewards ont relancé ce mercredi 24 au matin les discussions à propos de leur accord collectif.

Commentaires

-