Amazon lance en France "Launchpad", un service d'assistance aux start-up

Amazon lance en France "Launchpad", un service d'assistance aux start-up

Publié le :

Jeudi 30 Juin 2016 - 09:13

Mise à jour :

Jeudi 30 Juin 2016 - 09:14
Le géant américain de la vente en ligne diversifie encore sa palette de services en proposant une aide (payante) aux jeunes entreprises innovantes.
©Rick Wilking/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le géant du commerce en ligne a lancé jeudi en France une palette de services à destinations des start-up afin de leur donner une meilleure visibilité, avec un espace dédié sur ses espaces de vente ainsi qu'une assistance logistique.

Ce nouveau programme, Launchpad, s'adresse aux start-ups françaises en leur offrant notamment des outils de présentation personnalisables et la possibilité de s'appuyer sur la logistique d'Amazon pour la livraison de leurs produits.

"C'est un programme qui existe depuis près d'un an aux Etats-Unis, que nous avons lancé en fin d'année dernière au Royaume-Uni puis en avril en Allemagne et que nous étendons désormais à la France", a expliqué Patrick Labarre, le directeur France d'Amazon Seller Services.

"Nous souhaitons les aider à développer leur marque, leur donner accès aux clients avec une bonne visibilité et leur permettre de bénéficier de notre savoir-faire logistique", a détaillé M. Labarre, interrogé par l'AFP.

Afin de sélectionner les jeunes entreprises qui peuvent bénéficier de ses services, le géant américain s'est associé à un ensemble de services de financement et d'accompagnement des start-ups, qui peuvent proposer Launchpad aux entreprises dont ils aident au démarrage, a par ailleurs expliqué Amazon.

Les start-ups sélectionnées doivent ensuite s'inscrire sur le site de vente en ligne et payeront une commissions supplémentaire afin de financer le programme, a également précisé M. Labarre.

Pour l'heure, une quarantaine d'entreprises sont présents sur Launchpad à son lancement mais d'autres devraient le rejoindre rapidement, assure Patrick Labarre, qui précise qu'Amazon ne s'est pas donné d'objectif chiffré.

 

Le service existait déjà aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne.


Commentaires

-