Argent: impression de payer plus cher au supermarché? Découvrez les produits qui ont vraiment grimpé

Argent: impression de payer plus cher au supermarché? Découvrez les produits qui ont vraiment grimpé

Publié le :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 14:36

Mise à jour :

Mercredi 19 Juillet 2017 - 14:51
©A.G.Photographe/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si vous avez l'impression de payer plus cher au supermarché, la hausse réelle est en réalité modérée, nous affirme une étude du cabinet Iri publiée le 10 juillet. Mais quelques produits, eux, ont réellement flambé. Et si vous avez l'impression d'avoir moins dans votre caddie, c'est peut-être parce que ces derniers se trouvent dedans.

Toujours plus cher votre caddie au supermarché? Si vous n'avez pas tort en valeur absolue, une étude du cabinet Iri montre que si les prix de consommation courante dans les rayons des grandes surfaces ont effectivement grimpé sur l'étiquette, la hausse en réalité est restée très modérée. Elle est surtout inférieure à l'inflation. Autrement dit, s'il y a une hausse nominale, il y a en réalité une baisse du prix réel.

Comparés à l'année 2007 les prix dans la grande distribution ont, sur une décennie, pris 5%. Or, dans le même temps, l'inflation cumulée (qui a en plus été relativement faible ces dernières années) affichait +13%.

Problème: vous ne ressentez pas cette modération sur la note au passage en caisse. La cause est peut-être à chercher du côté de ce que contient précisément votre "panier de la ménagère". Car le chiffre de 5% cache des disparités entre des produits dont le prix a objectivement baissé, et ceux qui ont flambé.

Sur les quatre dernières années, l'étude explique en effet que vous devriez avoir constaté un chute des prix si vous êtes amateurs de pain de mie (-16,2%), de sucre (-14,3%), ou de margarine (-12,2%). Et l'usage de produits pour votre lave-vaisselle (-12,4%) vous revient également moins cher.

Si par contre vous aimez votre petit muesli le matin, et que vous êtes amateur des repas de Noël bien arrosés tout au long de l'année, vous avez de quoi vous plaindre. Les fruits secs (+15,7%), le saumon fumé (+14,3%) et le foie gras (+10,6%) flambent, de même que les différents alcools. Pour les boissons envirantes, inutile de chercher des causes dans les grandes fluctuations internationales, la raison se résume en un mot: fiscalité.

Enfin, ce n'est pas seulement la nature des produits que vous achetez, mais aussi leur gamme qui influe sur votre panier. En effet, si vous êtes un amateur des marques nationales (plus chères), vous ne devriez avoir vu (quasiment) aucune différence: elles n'ont pris que 1,2% en 10 ans, autrement dit une chute libre une fois corrigées de l'inflation. A l'inverse, les marques de distributeurs (MDD) et les "premiers prix", souvent plebiscités par les consommateurs les plus modestes, se sont envolées: elles prennent respectivement +11,4% et… +18,6%. 

Le caddie moyen ne grimpe guère... sauf si vous mettez certains produits précis à l'intérieur!


Commentaires

-