Baisse des cotisations et hausse de la CSG: combien allez-vous gagner sur la feuille de paie au 1er janvier?

Baisse des cotisations et hausse de la CSG: combien allez-vous gagner sur la feuille de paie au 1er janvier?

Publié le :

Lundi 25 Septembre 2017 - 17:04

Mise à jour :

Lundi 25 Septembre 2017 - 17:13
Le gouvernement a promis que dès le 1er janvier, le montant sur la feuille de paie des salariés augmenterait grâce à une baisse des cotisations qui compensera la hausse de la CSG. Cela s'avère exact, mais mieux ne vaut pas vous attendre à une flambée du pouvoir d'achat.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La mauvaise nouvelle du 1er janvier sera la hausse de la CSG de 1,7 point. Et la bonne nouvelle sera la première baisse des cotisations salariales qui devront compenser justement cette hausse de la CSG, du moins seulement chez les salariés. Les professions indépendantes, elles, dépendront d'un autre dispositif très proche. Quant aux retraités, en dessus d'un certain niveau de pension, ils seront perdants.

Si le gouvernement a expliqué que la baisse se fera en deux temps, la première, celle du 1er janvier, concentrera 65% de la réduction de l'année. La deuxième baisse, celle de 35%, interviendra à l'automne.

Combien allez-vous donc gagnez dès le début de l'année 2018? Comme votre niveau de cotisations (et donc le montant de la baisse de vos cotisations) est variable, tout dépendra, évidemment, de votre niveau de revenus. Et vous serez gagnant dès le début de l'année car le gouvernement a annoncé –et cela est exact– que la première baisse suffira à combler la hausse de la CSG. Votre net va donc augmenter… mais ne vous attendez pas à une flambée.

D'après les calculs incluant au 1er janvier une baisse des cotisations et une hausse de la CSG, le gain pour un smicard à plein temps gagnant 1480 euros sera de… 5 euros (soit +0,4% d'un smic net), autrement dit tout juste de quoi compenser la baisse des APL pour ceux qui touchaient cette allocation. Il sera de 22 euros à l'automne lors de la deuxième baisse des cotisations, plus modérée mais sans hausse de la CSG (sauf annonce contraire dans l'année à venir…)

Pour un salaire brut de 2.000 euros, le gain au 1er janvier n'est que de 8 euros, et sera de 30 euros à l'automne.

Même les salaires les plus confortables ne gagnent presque rien (mais ne perdent rien non plus). Pour 20.000 euros bruts, le gain au 1er janvier sera de 32 euros (soit une hausse sur le net de… 0,2%). Il sera de 130 euros à l'automne.

Autrement dit, le pouvoir d'achat réel va augmenter dès le début de l'année 2018. Mais le "treizième mois" promis par Gérald Darmanin semble encore bien loin.

Le net à payer va augmenter en janvier... très légèrement!


Commentaires

-