Bitcoin: pourquoi l'Autorité des marchés financiers a recadré Nabilla

Bitcoin: pourquoi l'Autorité des marchés financiers a recadré Nabilla

Publié le :

Mercredi 10 Janvier 2018 - 16:18

Mise à jour :

Mercredi 10 Janvier 2018 - 16:29
La vidéo de Nabilla dans laquelle elle fait la promotion du bitcoin à grand renfort d'approximations et de contre-vérités a suscité des réactions, même au sein de l'Autorité des marchés financiers. L'instance a saisi l'occasion pour rappeler à la starlette et aux internautes en général qu'il s'agit d'un investissement risqué.
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'AMF, l'Autorité des marchés financiers, n'est pas réputée pour la légèreté de ses publications ou pour tweeter sur la téléréalité. Mais elle a bien adressé, mardi 9, un message à Nabilla pour la reprendre sur ses propos concernant le bitcoin.

La bimbo de 25 ans reconvertie comme "influenceuse" s'est en effet fait remarquer avec une vidéo postée le 25 décembre dernier dans laquelle elle fait la promotion de la monnaie virtuelle. Elle y présente le bitcoin comme "un peu la nouvelle monnaie, genre la monnaie du futur", "grave en train de se développer".

Voir: Nabilla fait la promotion du bitcoin, la "monnaie du futur" qui est "grave en train de se développer"

Entourée de petit cœurs, elle met en avant des amis "traders à fond dans le bitcoin" qui "sont dans plus de 85% de taux réussite. Donc en gros ils se trompent pas". Elle affirme notamment que le bitcoin "c'est vraiment sûr" et que "c'est de l'argent que l'on peut toujours récupérer puisque c'est de l'argent fictif".

Deux énormes contre-vérités qui ont fait réagir l'AMF. En effet, le bitcoin est une monnaie non réglementée dont le cours varie énormément depuis des années et en peu de temps. De quelques centimes à sa création, il valait plus de 3.000 euros l'unité l'automne dernier, plus de 16.000 euros le 15 décembre et 11.676 euros ce mercredi 10.

Si la monnaie est dématérialisée, elle s'achète comme n'importe quel produit. L'investissement n'a donc rien de fictif et il est hors de question de récupérer sa mise en cas de revers. L'absence de réglementation et son côté spéculatif la rende risquée. Beaucoup y voient une bulle, qui a certes permis à quelques chanceux de gagner beaucoup d'argent, mais pourrait exploser en ruinant de nombreux investisseurs.

Lire aussi: Bitcoin - comment les plus gros détenteurs de la crypto-monnaie peuvent ruiner les autres épargnants

L'AMF c'est donc directement adressée à la starlette pour lui rappeler que "le bitcoin c'est très risqué! On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle", lui conseillant ainsi qu'aux investisseurs potentiels de "rester à l'écart" de la monnaie virtuelle.

"Beaucoup d’histoires séduisantes circulent sur le Bitcoin, mais soyez très prudent, notamment face aux propositions d’investissement qui pourraient vous être faites. Le Bitcoin s’adresse aux investisseurs avertis: un minimum d’appétence technique et financière est nécessaire afin de comprendre le protocole sur lequel il repose et ses risques. En plus de ceux liés aux monnaies virtuelles, d’autres risques s’ajoutent : perte de tout ou partie du capital investi, absence de réglementation, absence d’information détaillée, fraude ou escroquerie…", rappelle l'AMF sur son site.

Ce mercredi 10, Nabilla n'avait pas réagi à la polémique.

L'AMF (autorité des marchés financiers) a rappelé à Nabilla que le Bitcoin est un investissement risqué.


Commentaires

-