BNP Paribas va facturer ses clients pour la tenue d'un compte courant

Banques

BNP Paribas va facturer ses clients pour la tenue d'un compte courant

Publié le :

Lundi 09 Novembre 2015 - 10:04

Mise à jour :

Lundi 09 Novembre 2015 - 10:39
BNP Paribas prélèvera 2,50 euros par mois à ses clients pour la tenue d'un compte courant, à compter du 1er janvier 2016. Un dispositif adopté par le Crédit Mutuel depuis le mois d'octobre et bientôt mis en place par la Société générale.
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mauvaise nouvelle pour les 6,9 millions de clients de la BNP Paribas. Le premier groupe bancaire français va prélever 2,50 euros par mois, soit 30 euros par an, à ses clients pour la tenue d'un compte courant, dès le 1er janvier 2016. "Ce tarif sera ramené à 2 euros par mois pour les personnes ayant accepté de recevoir leurs relevés de compte de façon dématérialisée (sur Internet, NDLR)", a précisé la direction. "Les moins de 26 ans bénéficieront toujours de la gratuité, tout comme les clients d'Esprit libre (une offre de services, NDLR), soit 25% de nos clients, ayant opté pour la dématérialisation de leurs relevés". 

Cette décision rejoint celle du Crédit Mutuel, première banque à avoir instauré la facturation d'un compte courant, et celle de la Société générale qui a également annonçé le prélèvement de 2 euros par mois pour la tenue d'un compte courant à partir de 2016. Cette tendance à faire payer les comptes courants est aussi envisagées par d'autres banques. "Le sujet est sur la table, nous en discutons", confie une source en interne chez LCL.

Mais que comprennent ces frais de tenue de compte? Selon Le Parisien qui cite la BNP Paribas, il s'agit de "la comptabilisation de vos paiements et encaissements, la surveillance quotidienne de votre compte, la sécurisation de vos opérations et la protection de vos données personnelles". Pour justifier le paiement de ces services, jusqu'ici gratuits, la banque explique que "le coût de ces prestations est en constante augmentation du fait d'un environnement législatif de plus en plus exigeant et des moyens déployés pour contrer le risque de fraude".

Pour Serge Maître, porte-parole de l'Association française des usagers des banques (Afub), le client est en droit de contester cette décision. "Ils ont deux mois pour contester les nouvelles conditions tarifaires par écrit. Au regard de la loi, la banque ne pourra alors pas les appliquer". Cette nouvelle mesure pourrait, à l'inverse, amener les clients à se tourner vers les banques en ligne, celles-ci n'en finissant pas de proposer des services destinés à concurrencer les grandes banques commerciales. 

 

Le premier groupe bancaire français va prélever 2,50 euros par mois, soit 30 euros par an, à ses clients pour la tenue d'un compte courant.

Commentaires

-