Carrefour qui supprime des emplois verse 900.000 euros à son ex-PDG pour ses "bons résultats"

Paradoxe

Carrefour qui supprime des emplois verse 900.000 euros à son ex-PDG pour ses "bons résultats"

Publié le :

Vendredi 08 Juin 2018 - 12:47

Mise à jour :

Vendredi 08 Juin 2018 - 12:59
Désastreuse communication du côté du groupe Carrefour: le géant de la grande distribution va en effet verser presque un million d'euros de prime exceptionnelle à son PDG pour ses "bons résultats" en 2017 alors que les salariés sont pris dans la tourmente d'un plan de restructuration massif.
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Voilà le genre d'annonce dont le tempo risque de particulièrement mal passer. L'ancien PDG (2012-2017) de Carrefour Georges Plassat va toucher un bonus de 900.000 euros pour récompenser "les bons résultats de l'année 2017" selon une information de 20 MinutesPour rappel, en janvier 2018 le groupe de grande distribution avait annoncé un plan de restructuration impliquant la fermeture de plus de 200 magasins qui ne trouveront pas repreneur et des départs massifs de salariés.

Concrètement, la prime spéciale pour l'ancien PDG –qui a été votée par l'assemblée générale des actionnaires– va se monter à 896.593 euros. Georges Plassat qui avait gagné 3,8 millions d'euros en 2016 avait touché, indemnités de départ comprises, 13,2 millions d'euros en 2017. Autre avantage, l'ancien dirigeant a droit à une retraite à vie financée par le groupe de 517.810 euros par an. Petit détail: Georges Plassat a quitté ses fonctions en juillet, et n'a donc pas travaillé l'ensemble de l'année 2017 pour laquelle il est récompensé.

Dans l'absolu, Carrefour avait effectivement connu une année satisfaisante en 2017 avec 88,24 milliards d'euros de chiffre d'affaires (avec un correct +3%). Grosse ombre au tableau cependant, si le résultat net ajusté (sans les charges exceptionnelles) du groupe s'élevait à 773 millions d'euros, il était en baisse de 25%. Carrefour voyait ses marges s'éroder et ses perspectives de rentabilité s'assombrir. Alexandre Bompard, le nouveau PDG qui a pris ses fonctions en juillet (après son passage à la FNAC), a donc tranché dans le vif avec son plan de restructuration sur cinq ans.

Lire aussi - Carrefour: 29 magasins ex-Dia repris, 243 fermés (syndicats)

Le plan prévoit la suppression de 2.400 emplois dans les sièges du groupe via un plan de départs volontaires. Les fermetures de magasins, elles, devraient se solder par un plan social pour environ 2.100 employés.

Carrefour, en pleine restructuration, va verser une prime exceptionnelle à son ancien PDG.

Commentaires

-