Comptes fiscaux hackés: Bercy admet les tentatives mais assure avoir évité les piratages

Comptes fiscaux hackés: Bercy admet les tentatives mais assure avoir évité les piratages

Publié le :

Mercredi 21 Août 2019 - 11:53

Mise à jour :

Mercredi 21 Août 2019 - 12:15
©Kacper Pempel/Reuters.
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le journal "Le Canard enchaîné" dévoile ce mercredi 21 que 2.000 comptes fiscaux ont été piratés en ligne par des escrocs. Bercy a réagi expliquant que ce chiffre correspond seulement à des "tentatives" qui ont été déjouées avec succès par les services fiscaux.

Le ministère de l’Action et des Comptes publics a décidé de réagir. Bercy a tenu à rassurer les contribuables suite à la révélation du Canard enchaîné concernant le piratage de 2.000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d’impôts.

Dans un tweet sur le compte FinancesPubliquesFR (qui n’est pas stricto sensu celui du ministère mais plutôt un fil d’information officielle), les autorités font savoir que le chiffre de 2.000 ne correspond au nombre de comptes piratés, mais à ceux qui ont subi une tentative de piratage.

Bercy assure ainsi qu’une réaction rapide a permis d’empêcher toute conséquence sur la situation fiscale des contribuables visés par la malversation.

Les autorités fiscales en profitent pour publier un communiqué de presse rappelant les principales escroqueries pouvant viser des contribuables, et qui, elles, sont monnaie courante. Bercy revient sur les trois principaux risques : le phishing, qui consiste à demander un numéro de carte bancaire pour virer un remboursement d’un trop-perçu (le fisc ne procède jamais de la sorte); le vishing, consistant à demander à un contribuable de rappeler un numéro qui s’avère être surtaxé; et le piratage d’adresse email permettant ensuite au pirate de prendre le contrôle d’un compte impots.gouv.fr.

A noter d’ailleurs que ce type d’escroquerie ne concerne pas uniquement le fisc puisque les mêmes techniques peuvent se décliner à l’identique mais avec des escrocs se faisant passer pour une autre administration, voire pour une banque ou une compagnie d’assurance.

Voir aussi:

Impôts: environ 2.000 comptes fiscaux piratés au début de l'été 

Bercy assure avoir déjoué les piratages.


Commentaires

-